Home Blog Page 2

Découvrir La PNL (Programmation neurolinguistique)

La PNL (Programmation neurolinguistique)

La programmation neurolinguistique (PNL) est une approche psychologique qui consiste à analyser les stratégies utilisées par les individus qui réussissent et à les appliquer pour atteindre un objectif personnel. Elle relie les pensées, le langage et les modèles de comportement appris par l’expérience à des résultats spécifiques.

Les partisans de la PNL supposent que toute action humaine est positive. Par conséquent, si un plan échoue ou que l’inattendu se produit, l’expérience n’est ni bonne ni mauvaise. Elle ne présente donc que des informations plus utiles. Par ailleurs, toutes nos expériences contribuent à l’élaboration et la programmation de nos structures mentales. 

Histoire de la programmation neurolinguistique

La programmation neurolinguistique a été développée dans les années 1970 à l’Université de Californie à Santa Cruz. Ses principaux fondateurs sont John Grinder, linguiste, et Richard Bandler, informaticien et mathématicien. Judith DeLozier et Leslie Cameron-Bandler ont également contribué de manière significative au domaine, tout comme David Gordon et Robert Dilts.

Le premier livre de Grinder et Bandler sur la PNL est Structure of Magic: A Book about Language of Therapy, est sorti en 1975.

Le livre est traduit en langue française sous le titre : La Structure de la Magie. Il est considéré comme le livre fondateur de la pratique de la programmation neurolinguistique. Dans cette publication, les auteurs mettent en évidence certains modes de communication qui distinguent les communicateurs d’excellence des autres.

Les sources d’inspiration de la PNL

Une grande partie du livre se base sur le travail de Virginia Satir, Fritz Perls et Milton Erickson. Il a également intégré des techniques et des théories d’autres professionnels de la santé mentale et chercheurs renommés ; tels Noam Chomsky, Gregory Bateson, Carlos Castaneda et Alfred Korzybski. Le résultat du travail de Grinder et Bandler a été le développement du métamodèle PNL. Une technique qui, selon eux, pourrait identifier les modèles de langage qui reflètent les processus cognitifs de base.

L’intérêt pour la programmation neurolinguistique (PNL) a augmenté à la fin des années 1970. Date à laquelle Bandler et Grinder ont commercialisé l’approche comme un outil permettant aux gens d’apprendre comment les autres réussissent. Aujourd’hui, une grande variété de domaines exploitent les outils de la PNL. Ces domaines incluent le coaching, la médecine, le droit, les affaires, les arts du spectacle, les sports, l’armée et l’éducation.

Fonctionnement de la programmation neurolinguistique

La modélisation, l’action et une communication efficace sont les éléments clés de la programmation neurolinguistique. C’est-à-dire que si une personne comprend comment une autre accomplit une tâche. Le processus peut être ainsi exploité et communiqué aux autres afin qu’ils puissent eux aussi accomplir la tâche.

Les partisans de la programmation neurolinguistique proposent que chacun ait une carte personnelle de la réalité. Ceux qui pratiquent la PNL analysent leurs propres perspectives et d’autres pour créer un aperçu systématique d’une situation.

En comprenant un éventail de perspectives, l’utilisateur de la PNL obtient donc beaucoup plus d’informations. Les partisans de cette école de pensée croient que les sens sont essentiels au traitement des informations. Ce qui fait que le corps et l’esprit s’influencent mutuellement.

Concepts de base de la PNL

La programmation neurolinguistique est une approche expérientielle. Par conséquent, si une personne veut comprendre une action, elle doit effectuer cette même action pour apprendre de l’expérience.

Les praticiens de la PNL croient qu’il existe des hiérarchies naturelles d’apprentissage, de communication et de changement. Les six niveaux logiques de changement sont :

  • But et spiritualité : Cela peut être une implication dans quelque chose de plus grand que soi, comme la religion, l’éthique ou un autre système. Il s’agit du plus haut niveau de changement.
  • Identité : L’identité est la personne que vous vous percevez et comprend vos responsabilités et les rôles que vous jouez dans la vie.
  • Croyances et valeurs : ce sont votre système de croyances personnelles et les problèmes qui vous importent.
  • Capacités et compétences : ce sont vos capacités et ce que vous pouvez faire.
  • Comportements : les comportements sont les actions spécifiques que vous effectuez.
  • Environnement : votre environnement est votre contexte ou votre environnement, y compris toute autre personne autour de vous. Il s’agit du niveau de changement le plus bas.

Le but de chaque niveau logique (en termes de programmation neurolinguistique) est d’organiser et de diriger les informations en dessous. Par conséquent, une modification à un niveau inférieur peut entraîner des modifications à un niveau supérieur. Cependant, la modification d’un niveau supérieur entraînera également des changements dans les niveaux inférieurs, selon la théorie de la PNL.

Programmation neurolinguistique en thérapie

Un concept de base de la programmation neurolinguistique PNL peut-être résumé par le dicton : « La carte n’est pas le territoire ».

Cet axiome met en évidence les différences entre croyance et réalité. Il souligne que chaque personne opère dans sa propre perspective plutôt que dans un lieu d’objectivité. Les partisans de la PNL croient que la perception de tout le monde du monde est déformée, limitée et unique. Un thérapeute qui pratique la PNL doit donc comprendre la carte mentale de la personne en face de lui. Il faut comprendre cette « carte » et l’effet qu’elle produit sur la perception, le comportement et les idées.

La carte du monde d’un individu se forme à partir de données reçues par les sens. Ces informations peuvent être auditives, visuelles, olfactives, gustatives ou kinesthésiques.

Le Thérapeute PNL

Les praticiens de la PNL croient que ces informations diffèrent individuellement en termes de qualité et d’importance. Ils indiquent aussi que chaque personne traite ses expériences en utilisant un système de représentation primaire (PRS). Pour qu’un thérapeute en PNL puisse travailler efficacement avec une personne en traitement ; il doit d’abord essayer de correspondre au PRS de cette personne pour utiliser sa carte personnelle. Les praticiens de la PNL pensent qu’il est possible d’accéder aux systèmes de représentation. Cela en utilisant certains indices, tels que les mouvements oculaires ou la posture du corps.

Les thérapeutes de la PNL travaillent avec les gens pour comprendre leurs modes de pensée et de comportement ; leur état émotionnel et leurs aspirations. En examinant la carte d’une personne, le thérapeute peut donc aider à trouver et à renforcer les compétences ; ce qui notamment développer de nouvelles stratégies pour remplacer celles qui ne sont pas productives. Ce processus peut aider les individus en thérapie à atteindre leurs objectifs de traitement.

Exploitation de la PNL

Les partisans de la PNL affirment que l’approche produit des résultats rapides et durables. Elle permet aussi d’améliorer la compréhension des modèles cognitifs et comportementaux.

La PNL cherche également à établir une communication efficace entre les processus mentaux conscients et inconscients. En effet, elle peut aider les gens à accroître leur créativité et leurs compétences en matière de résolution de problèmes. Certains défenseurs de la PNL la comparent l’approche de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ; mais affirment que des changements positifs peuvent se faire plus rapidement grâce à la PNL.

Depuis sa création, l’utilisation de la programmation neurolinguistique se fait pour traiter un large éventail de problèmes. Notamment :

Recherche en programmation neurolinguistique

Bien qu’en nombre limité, des études scientifiques ont examiné l’efficacité de la PNL comme méthode de traitement alternatif. Dans une étude réalisée en 2013 ; des chercheurs ont essayé de savoir si le langage et les techniques de visualisation étaient utiles. En effet, on a souligné lors de cette étude que les programmes neurolinguistiques pouvaient aider les enfants. Ceci, en facilitant l’apprentissage en classe ainsi que leur motivation. 

Les chercheurs ont conclu que les techniques de PNL ont aidé les enfants à développer un état d’esprit positif propice à l’apprentissage. Cependant, il faut souligné qu’il s’agissait de « conclusions provisoires brèves ». En plus d’autres facteurs limitatifs, l’échantillon ne comprenait que sept enfants.

Exemple d’études menées sur la PNL

Les praticiens de la PNL affirment que le mouvement des yeux peut être un indicateur fiable pour la détection du mensonge. En 2012, les chercheurs ont testé cette affirmation dans une série de trois études. Dans la première étude, les mouvements oculaires des participants qui disaient la vérité ou mentaient ne correspondaient pas aux modèles proposés par la PNL.

Dans la deuxième étude (réalisée avec deux groupe), le premier, instruit de l’hypothèse du mouvement oculaire de la PNL tandis que le groupe témoin ne l’était pas. Cependant, il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes après un test de détection de mensonge.

Dans la troisième étude, les mouvements oculaires de chaque groupe ont été codés lors de conférences de presse publiques. Encore une fois, il n’y avait pas de différence significative dans le mouvement des yeux entre eux.

Un examen systématique de l’impact de la PNL sur la santé a été réalisé par des chercheurs en 2012. Dans cette revue dix études portant sur des questions telles que la toxicomanie, l’anxiété, la gestion du poids, les nausées matinales et la claustrophobie ont été évaluées. Les chercheurs ont conclu que, même s’il n’existait pas de preuves solides de l’inefficacité de la PNL, il y avait peu de preuves suggérant que les interventions de la PNL amélioraient la santé.

Préoccupations et limites de la programmation neurolinguistique

En raison en partie de sa nature éclectique, la programmation neurolinguistique est difficile à définir comme une modalité de traitement. Ainsi, limitation la plus importante de la programmation neurolinguistique est sans doute le manque de preuves empiriques à l’appui des nombreuses affirmations de ses promoteurs.

Bien que de nombreux témoignages vantent cette approche ; peu d’études scientifiques ont jusqu’à présent fourni une preuve ferme et impartiale de son efficacité. Le cofondateur de la PNL, Richard Bandler, a souvent exprimé son désaccord avec les tests scientifiques réalisés sur la PNL.

De plus, le manque de réglementation en matière de formation et de certification ; implique que de nombreux praticiens de la PNL le sont malgré le manque d’expérience, ou de formation en santé mentale.

Utiliser la loi de l’attraction pour être plus heureux

0

La loi de l’attraction permet des possibilités infinies, une abondance infinie et une joie infinie. Elle ne connaît aucun ordre de difficulté et elle peut changer votre vie de toutes les manières si vous la lui permettez.

La loi de l’attraction est de loin la loi la plus puissante de l’univers. Tout comme la gravité, elle est toujours en vigueur, toujours en mouvement. Elle fonctionne dans votre vie en ce moment même. C’est la raison pour laquelle on peut dire que vous êtes toujours en état ou en processus de création. De ce fait, votre réalité est en phase de création continue à chaque instant de chaque jour. La création de votre avenir se fait avec chacune de vos pensées : consciemment ou inconsciemment. Vous ne pouvez pas faire une pause et décider de ne pas créer car la création ne s’arrête jamais.

C’est pour cette raison qu’il faut comprendre à quel point la loi de l’attraction est une clé fondamentale dans votre succès. Car si vous voulez changer votre vie et vous donner les moyens de créer un avenir incroyable, vous devez comprendre votre rôle dans la loi de l’attraction.

Afin de vraiment comprendre comment la loi de l’attraction fonctionne dans votre vie, nous devons avant tout examiner quelques éléments. Je vais vous expliquer la loi de l’attraction, comment la maîtriser dans votre vie pour attirer le succès dans de nombreux domaines. Par la suite, sous allons voir une technique de méditation et quelques conseils pour attirer l’abondance dans votre vie.

Commençons alors par le commencement !

Qu’est-ce que la loi de l’attraction ?

Globalement, la loi de l’attraction stipule que vous attirerez dans votre vie tout ce sur quoi vous vous concentrerez. Alors, tout ce à quoi vous accordez votre énergie et votre attention vous reviendra par la force des choses.

Donc, si vous restez concentré sur les choses bonnes et positives de votre vie, vous attirerez automatiquement plus de choses bonnes et positives dans celle-ci. De ce fait, si vous vous concentrez sur le manque et la négativité, c’est ce que vous allez attirer dans votre vie.

Voici comment cela fonctionne :

C’est le principe selon lequel tout qui se ressemble s’assemble. Si vous vous sentez excité, enthousiaste, passionné, heureux, joyeux, reconnaissant ou abondant, alors vous envoyez de l’énergie positive.

D’un autre côté, si vous vous sentez ennuyé, anxieux, stressé, en colère, plein de ressentiment ou triste, vous envoyez de l’énergie négative.

L’univers, à travers la loi de l’attraction, répondra avec enthousiasme à ces deux vibrations. Il ne décide pas laquelle vous convient le mieux, il répond simplement à l’énergie que vous créez, et il vous en donne plus. Vous récupérez exactement ce que vous avez semé.

Tout ce que vous pensez et ressentez à un moment donné est fondamentalement la demande que vous envoyez à l’univers à cet instant précis. Et parce que vos vibrations énergétiques vous attireront des énergies de la même fréquence ; c’est la raison pour laquelle vous devez vous assurer que vous envoyez continuellement de l’énergie, des pensées et des sentiments qui résonnent avec ce que vous voulez être, faire et vivre.

Vos fréquences énergétiques doivent être en phase avec ce que vous voulez attirer dans votre vie.

Donc, si la joie et l’amour sont ce que vous voulez attirer ! alors les fréquences vibratoires de joie et d’amour sont ce que vous voulez créer.

Comment utiliser la loi de l’attraction

Une fois que vous avez compris la loi de l’attraction et son fonctionnement, vous pouvez commencer à créer consciemment et intentionnellement une vie meilleure.

  • Pensez à concentrer vos pensées sur des choses dont vous voulez plus dans votre vie.
  • Concentrez votre énergie sur les choses qui vous font vous sentir bien et en meilleur état.

Utiliser la loi de l’attraction est un processus en trois étapes : demander, croire et recevoir. Entrons dans les détails de chaque aspect.

1. Demandez à l’univers ce que vous voulez, pas ce que vous ne voulez pas !

Chaque jour, vous envoyez des demandes à l’univers — ainsi qu’à votre subconscient — sous forme de pensées : ce à quoi vous pensez, lisez, parlez ou accordez votre attention. Malheureusement, ce à quoi nous accordons notre attention est souvent aléatoire et non délibéré, vous répondez simplement à des situations.

Parce que la loi de l’attraction stipule que vous attirerez dans votre vie tout ce à quoi vous accordez votre énergie, votre concentration et votre attention — que cela soit voulu ou non.

Vous devez devenir plus délibéré par rapport à ce que vous pensez et ressentez.

Pour devenir plus intentionnel au sujet des pensées que vous offrez à l’univers, vous devrez décider ce que vous voulez, mais aussi vous exercer à ressentir les émotions que vous ressentirez lorsque vous en aurez.

Peut-être que vous voulez changer de carrière, déménager dans un autre État, gagner un prix professionnel majeur, avoir votre propre émission de télévision ou vous remettre d’une maladie grave.

  • Comment vous sentiriez-vous une fois « arrivé » à votre objectif ?
  • Que feriez-vous tout au long de votre journée ?
  • Avec qui passeriez-vous du temps ?

Plus vous vous concentrez et parlez de ce que vous voulez (au lieu de ce que vous ne voulez pas), plus vite vous manifesterez vos rêves et vos objectifs.

2. Croyez que vous obtiendrez ce que vous voulez, puis agissez

Que signifie croire que vous obtiendrez ce que vous voulez ?

Cela signifie maintenir une espérance positive, faire votre journée avec certitude — sachant que vous avez mis votre avenir entre les mains de pouvoirs supérieurs au vôtre. C’est décider avec conviction que ce que vous voulez se produira absolument.

Ce n’est pas toujours facile.

Beaucoup de gens ont des croyances limitantes qui les empêchent de permettre l’abondance et le bonheur dans leur vie. Si cela vous décrit, sachez que vous devez d’abord transformer vos croyances limitantes en pensées que vous méritez, dignes, aimables, désirables et capables – ainsi que suffisamment intelligentes, assez fortes, assez attrayantes, assez riches, assez bonnes et « assez » de toute autre manière qui compte pour vous.

Une fois que vous croyez que vous obtiendrez ce que vous voulez, la deuxième partie de l’équation consiste à passer à l’action.

Prendre les mesures qui créeraient le résultat souhaité confirme votre conviction que ce que vous voulez est à portée de main.

3. Recevez ce que vous voulez en devenant ayant la même fréquence vibratoire que vos ambitions

Afin de recevoir ce à quoi vous aspirez, vous devez en quelques sortes avoir ou « vibrer » pour ce que vous voulez attirer dans votre vie.

La façon la plus simple de devenir un partenaire vibratoire est de se concentrer sur la création d’émotions positives d’amour, de joie, d’appréciation et de gratitude tout au long de la journée. Vous pouvez également vous exercer à ressentir les émotions que vous ressentiriez si vous aviez déjà ce que vous vouliez. Vous pouvez également créer ces émotions à travers les pensées que vous avez. En fait, vos pensées créent des sentiments tout le temps, il est donc important de vous surprendre lorsque vos émotions deviennent négatives et de les transformer en émotions positives.

Comme pour tout, cela prend du temps et de la pratique. Cependant, plus vous vous efforcez d’attirer ce que vous voulez et en suivant ces étapes, plus cela deviendra facile.

Vous pouvez commencer à vous attendre à des miracles.

L’argent et la loi de l’attraction

Consultez le livre de Laure Zanella pour en apprendre plus sur la loi de l’attraction

Si vous voulez créer une abondance financière dans votre vie, commencez par vous concentrer sur la prospérité et l’argent qui coule dans votre vie.

Imaginez les chèques à venir par la poste. Rédigez-vous un chèque pour la somme d’argent que vous souhaitez manifester cette année et affichez-le à un endroit bien visible. Chaque fois que vous le voyez, croyez que c’est possible.

N’oubliez pas de prendre un moment pour être reconnaissant de tout ce que vous avez déjà. En faisant cela, vous créez une correspondance vibratoire pour l’abondance financière que vous souhaitez attirer dans votre vie future.

La loi de l’attraction et les affaires de coeur

Si vous voulez créer une abondance d’amour dans votre vie, alors concentrez-vous sur l’amour. Soyez l’amour que vous voulez attirer.

Devenez plus aimant et généreux avec les autres et avec vous-même. En créant la vibration de l’amour, vous attirerez automatiquement plus d’amour dans votre vie.

Concentrez-vous sur tout ce que vous voulez créer davantage dans votre vie, et n’oubliez pas d’être reconnaissant pour ce que vous avez déjà.

La gratitude elle-même est une forme d’abondance, et la fréquence vibratoire de gratitude et d’appréciation attirera automatiquement encore plus, et simplement parce que vous êtes reconnaissant.

La méditation de la loi d’attraction

Prenez le temps chaque jour de vous éloigner du fouillis et du bruit. Un engagement quotidien à passer du temps dans cet endroit calme et tranquille est un engagement à la clarté et à la paix intérieure.

Nous avons besoin de ce temps et de cet espace dans nos vies pour nous rappeler qui nous sommes vraiment, ce qui est important et où se situe notre vérité personnelle. Il est temps de calmer l’esprit et d’apaiser l’âme.

Vous pouvez apprendre à méditer de nombreuses manières différentes, mais en général, elles consistent simplement à rester immobiles et calmes pendant un certain temps et à concentrer votre attention soit sur votre souffle, soit sur un mantra quelconque.

Si vous êtes nouveau dans la pratique de la méditation, vos pensées dériveront et votre esprit s’égarera au début. N’oubliez pas de ne pas être dur avec vous-même lorsque cela se produit. Cela fait partie de l’apprentissage de la méditation.

Si vous n’avez jamais médité auparavant, voici une structure simple d’exercices que vous pouvez utiliser pour commencer.

  • Trouvez un endroit calme, fermez les yeux et concentrez-vous sur le ralentissement de votre respiration.
  • Répétez un mot ou une phrase inspiratrice.
  • Passez vers un état de calme.
  • Imaginez-vous entouré d’une sphère de lumière.

La pratique régulière de la méditation vous aidera à vider votre esprit des distractions, à purifier vos pensées et à améliorer votre connexion spirituelle. Elle renouvelle l’esprit, détend le corps et calme l’âme.

Citations sur la loi de l’attraction

Tout au long de l’histoire, les plus grands esprits et les enseignants et dirigeants spirituels ont souligné cette simple vérité. Ces gens connaissaient le pouvoir que nos pensées ont sur nos vies. Voici 9 citations de la loi de l’attraction pour une inspiration supplémentaire.

« Votre avenir est créé par ce que vous faites aujourd’hui, pas demain. »

Robert Kiyosaki

« L’univers est un changement ; notre vie est ce que nos pensées en font. »

Marcus Aurelius Antoninus

« Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez ce que vous avez toujours obtenu. »

Anthony Robbins

« Laisser la vie vous arriver est irresponsable. Créer votre journée est votre droit divin. »

RAMTHA

« Tu es ce à quoi tu penses toute la journée. »

DR Robert Schuller

« Une fois que vous avez pris une décision, l’univers conspire pour que vous y arrivez. »

Ralph Waldo Emerson

« J’admets que les pensées influencent le corps. »

Albert Einstein

« Il a été prouvé SCIENTIFIQUEMENT aujourd’hui qu’une pensée affirmative est des centaines de fois plus puissante qu’une pensée négative. »

Michael Bernard Beckwith

“ce que l’esprit de l’homme peut concevoir et croire, l’esprit de l’homme peut le réaliser.”

Napoléon Hill

Des conseils pour laisser d’attraction fonctionner dans votre vie

Maintenant que vous comprenez un peu mieux comment vous participez au processus de la loi de l’attraction, vous pouvez commencer à assumer la responsabilité de tout ce que vous êtes actuellement en train d’attirer dans votre vie.

Maintenant que vous êtes conscient du rôle que vous jouez dans la création de votre vie, vous ne pouvez alors créer votre avenir accidentellement ou par défaut !

Prenez cela à cœur, car c’est votre moment, votre temps pour commencer consciemment, intentionnellement et délibérément à participer à la création de l’avenir que vous désirez.

1. Vos pensées déterminent vos désirs

Vos pensées sont puissantes ! Elles sont réelles, elles sont mesurables, elles sont de l’énergie. Et puisque c’est ainsi, chaque pensée que vous avez est une déclaration de vos désirs pour l’univers.

Les pensées que vous pensez aujourd’hui, les sentiments que vous ressentez aujourd’hui et les actions que vous entreprenez aujourd’hui détermineront vos expériences de demain.

Il est donc impératif que vous appreniez à penser et à vous comporter de manière positive, en harmonie avec ce que vous voulez finalement être, faire et vivre dans la vie.

2. Rêvez grand.

Ne censurez pas vos rêves ou votre vision avec des détails pratiques et des probabilités. Car vous n’avez pas besoin de connaître chaque étape nécessaire pour atteindre vos objectifs. DÉCIDEZ seulement… ce que vous voulez. Et surtout sachez que vous le méritez !

Aussi, il ne faut pas oublier de croire que vous pouvez l’avoir, puis relâchez-le et laissez-le partir.

Ouvrez-vous à des possibilités infinies. Suivre les panneaux indicateurs en direction de l’écloserie. Regardez les miracles se dérouler. Maintenant, considérez cette possibilité — si vous pouvez tout comprendre par vous-même, alors votre rêve n’est peut-être pas assez grand !

3. Utilisez des affirmations positives

Les affirmations renforcent simplement vos croyances positives sur vous-même et sur la vie. C’est à dire que chaque pensée que vous pensez et chaque mot que vous dites est une affirmation. Cela veut dire que vos pensées et vos paroles sont des déclarations de ce que vous pensez être et de la façon dont vous percevez le monde.

Des affirmations fortes et positives sont de puissants moyens d’auto-transformation et elles sont un élément clé dans la création de la vie que vous désirez.

Ils fonctionnent en remplaçant délibérément les idées limitantes, ainsi que les croyances négatives et le discours de soi que vous avez adopté et intériorisé au fil des ans par des déclarations positives qui affirment qui vous voulez être et comment vous voulez vivre la vie.

4. Clarifiez vos objectifs

Il n’y a pas de limites à vos rêves et objectifs. C’est sans aucun doute un des moments les plus gratifiants et authentiques d’une vie. L’aventure n’attend que vous ! Il s’agit d’une technique inspirante que vous voudrez peut-être essayer également.

Un excellent processus pour clarifier certains de vos objectifs et rêves de vie à plus long terme consiste à dresser une liste de 101 objectifs que vous aimeriez accomplir avant de mourir — 101 choses que vous aimeriez faire, être ou avoir.

5. Utilisez un tableau de vision pour attirer des ressources qui vous aideront à atteindre vos objectifs

  • Mesures positives

Commencez par ouvrir votre esprit et votre cœur.

Efforcez-vous de devenir plus conscient de l’étonnante synchronicité qui existe déjà dans votre vie. Balayez toutes les pensées ou émotions négatives persistantes.

Balayez tout doute. Et ensuite, prenez chaque jour des actions qui vous amèneront vers votre objectif et la réalisation de vos rêves.

La loi de l’attraction permet des possibilités infinies, une abondance infinie et une joie infinie. Elle ne connaît aucun ordre de difficulté et elle peut changer votre vie de toutes les manières si vous le permettez. Téléchargez mon guide gratuit pour en savoir plus !

Techniques de visualisation : apprenez à devenir meilleur

Pratiquer les techniques de visualisation vous permettra d’atteindre vos objectifs beaucoup plus rapidement. Cette technique se base sur le fait de considérer vos ambitions et désirs comme étant déjà achevés. Apprenez les techniques de visualisation pour gagner en confiance et en concentration.

Origine de la visualisation

Depuis la nuit des temps, les techniques de visualisation ont été utilisées par des personnes célèbres, comme Albert Einstein, pour visualiser les résultats souhaités de ses projets.

La pratique a même donné à certains élèves très performants ce qui pourrait paraître comme des super pouvoirs, les aidant à créer leur vie de rêve en accomplissant un objectif ou une tâche à la fois avec une concentration accrue et une confiance totale.

En fait, nous avons tous ce formidable pouvoir, mais la plupart d’entre nous n’ont jamais appris à l’utiliser efficacement.

Les athlètes d’élite l’utilisent les techniques de visualisation. Les célébrités l’utilisent et arrivent à en tirer profit. Et les artistes de pointe dans tous les domaines l’utilisent aussi. Ce pouvoir est appelé la visualisation ou l’imagerie mentale.

La pratique quotidienne de la visualisation de vos rêves et le fait de les considérer comme étant déjà réalisés peuvent rapidement accélérer la réalisation de ces derniers.

Le processus de la visualisation

L’utilisation des techniques de visualisation ou d’imagerie mentale pour vous concentrer sur vos objectifs et vos désirs apporte quatre avantages très importants.

  • 1.) Elle active votre subconscient créatif qui commencera à générer des idées créatives pour atteindre votre objectif.
  • 2.) Elle programme votre cerveau pour percevoir et reconnaître plus facilement les ressources dont vous aurez besoin pour réaliser vos rêves.
  • 3.) Il active la loi de l’attraction, attirant ainsi dans votre vie les personnes, les ressources et les circonstances dont vous aurez besoin pour atteindre vos objectifs.
  • 4.) Elle renforce votre motivation interne pour prendre les mesures nécessaires pour réaliser vos rêves.

La visualisation et ses techniques sont vraiment assez simples. Vous vous asseyez dans une position confortable, vous fermez les yeux et imaginez — avec le plus de détails possible — ce que vous regarderiez si le rêve que vous avez était déjà réalisé. Imaginez être à l’intérieur de vous-même, regardant à travers vos yeux le résultat idéal.

Visualisez avec la technique de la « répétition mentale »

Pour les athlètes, le processus de visualisation est appelé « techniques de répétition mentale », et ils utilisent ces exercices depuis les années 1960 depuis qu’il a été développé par les Russes.

Il vous suffit de réserver quelques minutes par jour pour visualiser vos objectifs. Les meilleurs moments pour visualiser est lorsque vous vous réveillez le matin, après une séance de méditation ou la prière, et juste avant de vous coucher. Ce sont les moments où vous êtes le plus détendu.

Suivez les trois étapes suivantes :

  • ÉTAPE 1. Imaginez-vous assis dans une salle de cinéma, les lumières diminuent, puis le film démarre. C’est un film dans lequel vous faites parfaitement ce que vous cherchez à accomplir. Voyez autant de détails que vous pouvez en créer, y compris vos vêtements, l’expression sur votre visage, les petits mouvements du corps, l’environnement et toute autre personne qui pourrait être avec vous. Ajoutez tous les sons que vous entendez — trafique, musique, les autres personnes qui parlent, applaudissent, etc. Et enfin, recréez dans votre corps tous les sentiments que vous pensez ressentir lorsque vous vous engagez dans cette activité.
  • ÉTAPE 2. Levez-vous de votre chaise, approchez-vous de l’écran, ouvrez une porte à l’écran et entrez dans le film. Maintenant, revivez le tout de l’intérieur de vous-même, en regardant à travers vos yeux. C’est ce qu’on appelle une « image incarnée » plutôt qu’une « image éloignée ». Il approfondira l’impact de l’expérience. Encore une fois, voyez tout dans les moindres détails, écoutez les sons que vous entendez et ressentez les sentiments que vous ressentirez.
  • ÉTAPE 3. Enfin, revenez hors de l’écran qui montre toujours l’image de votre performance parfaite, retournez à votre siège dans le théâtre, tendez la main et saisissez l’écran et réduisez-le à la taille d’une miniature. Ensuite, portez cet écran miniature à votre bouche, mâchez-la et avalez-la. Imaginez que chaque minuscule morceau — tout comme un hologramme — contient l’image complète de votre performance. Faites en sorte que tous ces petits écrans qui descendent dans votre estomac et circulent à travers votre circulation sanguine dans chaque cellule de votre corps. Imaginez ensuite que chaque cellule de votre corps est illuminée par le film de votre performance parfaite. C’est comme une de ces vitrines où 50 téléviseurs sont tous réglés sur le même canal.

Lorsque vous avez terminé ce processus — cela devrait prendre moins de cinq minutes — vous pouvez ouvrir les yeux et vaquer à vos occupations. Si vous faites de cette technique une partie de votre routine quotidienne, vous serez étonné de voir combien d’amélioration vous verrez se réaliser dans votre vie.

Créer des images d’objectif

L’une des techniques de visualisation qui est aussi très puissante consiste à créer une photographie ou une image de vous-même avec votre objectif, comme si il était déjà terminé. Si l’un de vos objectifs est de posséder une nouvelle voiture, apportez votre appareil photo à votre concessionnaire automobile local et faites-vous photographier assis au volant de la voiture de vos rêves. Si votre objectif est de visiter Paris, trouvez une photo ou une affiche de la tour Eiffel et découpez une photo de vous-même et placez-la dans l’image.

Créez une image visuelle et une affirmation pour chaque objectif

Nous vous recommandons de trouver ou de créer une image de chaque aspect de la vie de vos rêves. Créez une image ou une représentation visuelle pour chaque objectif que vous avez : finances, carrière, loisirs, nouvelles compétences et capacités, les choses que vous souhaitez acheter, etc.

Vous serez peut-être étonné après un an ou deux, de voir comment les objectifs que vous vous êtes dressés et pris le temps de visualiser avec cette technique, ressemblent beaucoup à votre vie. Un modeste écrivain avait le rêve d’écrire quelque chose qui puisse toucher et atteindre tout le monde.

Pour ce faire, il avait pris des exemplaires des meilleurs livres qu’il appréciait, puis avait soigneusement sélectionné les polices avec lesquelles ils étaient écrits ; des images pour s’inspirer et une confiance totale dans ses capacités. Et bien sûr avait commencé son travail de rédaction (en fait c’est l’une des techniques de visualisation). Paulo Coelho, est maintenant un écrivain de renom et ses romans sont traduits dans presque toutes les langues. Voilà un exemple assez solide d’une technique de visualisation réussie !

Fiches index

Nous pratiquons une discipline similaire tous les jours. Chacun a une liste d’environ 30 à 40 objectifs sur lesquels nous travaillons actuellement. Nous inscrivons chaque objectif sur une fiche de 3 × 5 et gardons ces cartes près de notre lit et les emportons avec nous lorsque nous voyageons. Chaque matin et chaque soir, nous parcourons la pile de cartes, une par une, lisons la carte, fermons les yeux, voyons l’achèvement de cet objectif dans son état parfait souhaité pendant environ 15 secondes, ouvrons les yeux et répétons le processus avec la carte suivante.

Utilisez des affirmations pour soutenir votre visualisation

Une affirmation est une déclaration qui évoque non seulement une image, mais l’expérience d’avoir déjà ce que vous voulez (c’est la base des techniques de visualisation). Voici un exemple d’affirmation :

Je suis heureux de partir en vacances 2 mois par an dans un paradis tropical et de travailler seulement quatre jours par semaine en étant propriétaire de ma propre entreprise.

Répéter une affirmation plusieurs fois par jour vous permet donc de rester concentré sur votre objectif, renforce votre motivation et programme votre subconscient en envoyant un ordre à votre équipe pour faire tout ce qu’il faut pour atteindre cet objectif.

Vous attendez des résultats avec les techniques de visualisation !

En notant vos objectifs, en utilisant aussi le pouvoir de la visualisation et en répétant vos affirmations quotidiennes, vous pouvez obtenir des résultats incroyables.

La visualisation et les affirmations vous permettent de changer vos croyances, les préjugés et opinions sur la personne la plus importante de votre vie — VOUS ! Ils vous permettent ainsi d’exploiter les 18 milliards de cellules cérébrales de votre cerveau et de les faire fonctionner dans une direction singulière et déterminée.

Visualisation et cerveau

Votre subconscient s’engagera dans un processus qui vous transformera pour toujours. Le processus est invisible et ne prend pas longtemps. Cela se produit au fil du temps, tant que vous consacrez du temps à visualiser et à affirmer. Pour une une meilleure pratique veillez à :

  • Entourez-vous de personnes positives ;
  • lisez des livres d’inspiration
  • Écoutez des programmes audios qui inondent votre esprit de messages positifs et vous aident à avancer dans la vie.

Comment passer les 10 minutes les plus importantes de votre journée

Exploitez le subconscient avec les techniques de visualisation

Voir votre objectif comme déjà atteint dans votre esprit est la base de la visualtion. C’est une technique de base utilisée par les personnes les plus performantes du monde. La visualisation est efficace, car elle exploite la puissance de notre subconscient.

Lorsque nous visualisons les objectifs comme étant complets ; cela crée donc un conflit dans notre subconscient entre ce que nous visualisons et ce que nous avons actuellement. Nos esprits sont câblés pour résoudre de tels conflits. Ils travaillent à créer une réalité actuelle qui correspond à celle que nous avons envisagée.

Fonctionnement des techniques de visualisation

La visualisation active les pouvoirs créatifs du subconscient, le motivant à travailler plus dur pour créer des solutions. Vous remarquerez également de nouveaux niveaux de motivation et vous vous retrouverez à faire des choses que vous éviteriez normalement ; mais cela vous rapprochera du succès.

La troisième façon dont la visualisation stimule le succès consiste donc à programmer le système d’activation réticulaire (RAS). Il sert donc de filtre mental pour les 8 millions de bits d’informations qui transitent dans notre cerveau à tout moment. (Pour en savoir plus sur le RAS, reportez-vous au principe 11 des principes de réussite.)

Le RAS pense en images, pas en mots. La visualisation quotidienne fournit au RAS les images dont il a besoin pour commencer à filtrer les informations différemment. En conséquence, votre RAS commencera à prêter attention à tout ce qui pourrait vous aider à atteindre vos objectifs ; des informations qu’il pourrait autrement ignorer.

Vivre l’instant présent…

Bien qu’une pratique quotidienne des techniques de visualisation soit vitale ; nous n’avons pas besoin de passer toute la journée à réfléchir à nos objectifs pour que cette technique fonctionne. En fait, passer trop de temps dans la visualisation peut vous priver de quelque chose d’essentiel — vivre dans l’instant présent.

En outre, Les rituels quotidiens aident à établir le bon équilibre entre penser à l’avenir et vivre dans l’instant présent. Commencez par choisir un moment pendant lequel vous passerez en revue vos objectifs et visualiserez votre succès. Idéalement, faites-le deux fois par jour — la première fois le matin et juste avant de vous coucher. Le processus prend généralement 10 minutes ou moins.

Conseils pour une meilleure visualisation

Si vous méditez, guidé ou non, utilisez la visualisation et ses techniques immédiatement après votre méditation. L’état approfondi atteint pendant la méditation augmente l’impact de la visualisation.

Pour un effet optimal, lisez aussi à haute voix vos objectifs ou vos affirmations. Après chacun, fermez les yeux et créez l’image visuelle de l’objectif atteint dans votre esprit.

Pour multiplier les effets, ajoutez du son, des odeurs et des goûts. Plus important encore, ajoutez les émotions et les sensations corporelles que vous ressentiriez si vous aviez déjà atteint votre objectif.

Images et visualisation

Il s’agit d’une technique de visualisation puissante.

La recherche a révélé notamment que les images ou les scènes accompagnées d’émotions intenses resteront gravées dans notre mémoire. Plus nous rassemblons de passion, d’excitation et d’énergie pendant la visualisation, plus les résultats seront puissants.

Une fois que vous avez visualisé chaque objectif, comme étant déjà achevé, il est donc temps de le libérer. Abandonnez vos objectifs et passez le reste de votre journée à vivre le moment présent. Car les techniques de visualisation ne demandent pas que vous concentrer toute votre attention dessus.

Soyez présent instantanément

Un moyen facile de devenir instantanément présent est de vous concentrer sur vos sensations corporelles. Notez aussi qu’il est impossible de se concentrer sur le corps et d’être dans le passé ou le futur en même temps.

Voici quelques exemples. Concentrez-vous sur votre pied gauche en ce moment. Comment vous sentez-vous ? Faites attention à la sensation pendant une minute. Ensuite, remarquez ce que vous ressentez dans votre pied droit et passez quelques instants à ressentir vraiment la sensation. Si vous avez pu faire attention à vos pieds, félicitations. Vous étiez absolument présent. Vous avez aussi utilisé une des techniques de visualisation.

Si votre esprit dérive vers l’avenir tout au long de la journée ; vous pouvez aussi utiliser l’une des techniques de visualisation les plus élémentaires. Lâchez simplement les craintes ou les inquiétudes qui surviennent. Transformez vos pensées en ce quoi vous voulez que l’avenir ressemble tout simplement. Ramenez ensuite votre conscience au moment présent.

Comme dit le proverbe : « Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle le présent ». Utilisez les techniques de visualisation pour atteindre vos objectifs, mais investissez la majorité de votre temps à profiter du cadeau d’aujourd’hui.

Répétez donc vos affirmations chaque matin et soir pendant un mois et elles deviendront une partie automatique de votre pensée… tissées dans le tissu même de votre être.

Comment surmonter vos peurs ?

Qu’est-ce qui vous fait peur ? Apprendre à surmonter vos peurs liées l’échec peut être difficile pour tout le monde.

Heureusement, toutes les peurs sont apprises. Personne n’est né avec des peurs. Les peurs peuvent donc être désapprises en pratiquant l’autodiscipline à plusieurs reprises à l’égard de la peur jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Aussi, Les craintes les plus courantes que nous éprouvons ; celles qui sabotent souvent tout espoir de réussite, sont liées à la peur de l’échec, à la pauvreté et à la perte d’argent.

Ces craintes amènent les gens à éviter les risques de toute nature et à rejeter l’opportunité lorsqu’elle leur est présentée. Ils ont tellement peur de l’échec qu’ils sont presque paralysés lorsqu’il s’agit de prendre des risques.

Il y a beaucoup d’autres peurs qui interfèrent avec notre bonheur, notamment :

  • Les gens craignent la perte de l’amour.
  • les gens craignent la perte de leur emploi et de leur sécurité financière.
  • Les gens craignent l’embarras ou tomber dans le ridicule.
  • Les gens craignent le rejet et les critiques de toute nature.
  • Les gens craignent la perte du respect ou de l’estime d’autrui.

Ces craintes et bien d’autres aussi nous retiennent tout au long de la vie…

Voici quelques techniques pour vous aider à surmonter vos peurs et à alimenter votre succès :

La peur paralyse l’action

La peur qui paralyse

La réaction la plus courante dans une situation de peur est l’attitude de « je ne peux pas ! »

C’est la peur de l’échec qui nous empêche d’agir. Elle est vécue physiquement, et puis commence généralement au creux de l’estomac.

Quand les gens ont vraiment peur, leur bouche et leur gorge s’assèchent, leur cœur se met à battre la chamade. Parfois, ils respirent peu profondément et leur estomac se contracte.

Ce sont toutes des manifestations physiques d’un schéma inhibiteur d’habitudes négatives, que nous expérimentons tous de temps à autre. (pensez d’une manière plus positive.)

La peur diminue nos facultés cérébrales

Chaque fois qu’une personne est en proie à la peur ; elle se sent comme un cerf pris dans les phares d’une voiture. Cette peur paralyse l’action. Puis, elle arrête souvent le cerveau et amène l’individu à revenir à la réaction de « lutte ou de fuite ».

La peur est une émotion terrible qui mine notre bonheur et peut aussi nous retenir tout au long de notre vie.

Apprenez à mieux vous connaître

Essayez d’en savoir plus sur votre peur ou votre anxiété. Aussi, ayez un journal d’anxiété ou un dossier de pensée pour noter quand cela se produit et ce qui se passe. Vous pouvez essayer de vous fixer de petits objectifs réalisables pour affronter vos peurs. Vous pourriez avoir sur vous une liste de choses qui vous aident à certains moments, quand vous vous sentez effrayé ou anxieux. Cela peut être un moyen efficace de répondre aux croyances sous-jacentes qui sont à l’origine de votre anxiété.

Visualisez-vous comme étant sans peur

En vous visualisant performant avec confiance et compétence dans un domaine où vous avez peur ; l’image visualisée sera finalement acceptée par votre subconscient comme une sorte d’instruction pour votre performance.

Votre image de vous-même, la façon dont vous vous voyez et pensez à vous-même. Elle est donc modifiée en nourrissant votre esprit de ces images mentales positives ; de vous-même performant de la meilleure façon possible.

Entraînez-vous à faire « comme si »

En utilisant la méthode « faire comme si » ; vous marchez, parlez et vous vous comportez exactement comme vous le feriez si vous n’aviez absolument pas peur dans une situation particulière.

Vous vous tenez droit, souriez, vous vous déplacez rapidement et en toute confiance. Puis à tous égards agissez comme si vous aviez déjà le courage que vous désirez.

Thérapies complémentaires

Certaines personnes trouvent que les thérapies ou les exercices complémentaires ; tels que les techniques de relaxation, la méditation, le yoga ou le TAI chi, les aident à gérer leur anxiété.

Utilisez la loi de la réversibilité

La loi de la réversibilité dit que « si vous vous sentez d’une certaine manière, vous agirez d’une manière compatible avec ce sentiment. » et vous pouvez aussi utiliser cela pour surmonter vos peurs.

Mais si vous agissez d’une manière cohérente avec ce sentiment, même si vous ne le ressentez pas, la loi de la réversibilité créera un sentiment cohérent avec vos actions. vous sentez alors que vos capacités s’améliorent ainsi que vos compétences de communication avec les autres.

C’est l’une des plus grandes percées en psychologie du succès. Vous développez le courage que vous désirez en vous disciplinant à plusieurs reprises pour faire la chose que vous craignez jusqu’à ce que cette peur finisse par disparaître — et elle le fera.

Affrontez immédiatement vos peurs

Votre capacité à affronter et à surmonter vos peurs, à gérer et à agir malgré ceux-ci est la clé du bonheur et du succès.

L’un des meilleurs exercices que vous pouvez pratiquer est d’identifier une personne ou une situation dans votre vie dont vous avez peur, puis faites en sorte de gérer immédiatement cette situation qui vous fait tellement peur.

Ne leur permettez pas de vous rendre malheureux une minute de plus. Décidez alors d’affronter la situation ou la personne et mettez la peur derrière vous.

Allez vers la peur

Lorsque vous identifiez une peur et que vous vous disciplinez pour l’affronter. Elle devient plus petite et plus gérable et vous pouvez surmonter cette peur avec plus d’efficacité.

En outre, à mesure que vos craintes diminuent, votre confiance grandit. Bientôt, vos peurs perdent leur contrôle sur vous.

En revanche, lorsque vous vous éloignez d’une situation ou d’une personne provoquant la peur, votre peur grandit de plus en plus.

Bientôt, elle dominera donc votre pensée et vos sentiments, vous préoccupe pendant la journée et vous tient souvent éveillé la nuit.

Surmontez vos peurs en les Traitant directement

La seule façon de gérer une peur est de la combattre de front.

La tendance naturelle de nombreuses personnes est de nier qu’elles ont un problème causé par la peur, quelle que soit sa nature. Ils ont donc peur de l’affronter. À son tour, cette peur devient ensuite une source majeure de stress, de malheur et de maladie psychosomatique.

Soyez prêt à traiter directement la situation ou à faire face à la personne.

Comme l’a aussi dit Shakespeare, « Prenez les armes contre une mer de troubles et, ce faisant, mettez-y fin. »

Lorsque vous vous forcez à faire face à une situation qui vous fait peur dans votre vie, votre estime de soi augmente ainsi que votre fierté personnelle.

Vous atteignez finalement une attitude de vie où vous n’avez peur de rien.

Quelques astuces pour clarifier votre esprit

Clarifier votre esprit consiste à vous vider la tête afin de pouvoir vous concentrer sur les choses importantes.

Voici quelques façons qui vous permettront de vous vider l’esprit et clarifier vos idées afin de mieux vous concentrer.


1 Faites une liste de tâches

Si vous avez un nombre particulièrement important de choses à retenir, notez-le dans une liste plutôt que de les conserver toutes dans votre tête. Cela vous aidera à clarifier votre esprit en vous permettant de «vider» toutes vos idées sur la page – ce qui signifie que vous n’aurez pas à vous souvenir de tous les éléments. Élaborez une liste sur votre ordinateur est une bonne idée, car vous risquez moins de perdre votre liste et vous pourrez facilement ajouter ou supprimer des éléments. En plus, vous pouvez configurer votre ordinateur pour qu’il vous donne un message de rappel lorsque vous devez compléter un élément particulier sur votre liste.

2 Rédiger un journal ou tenir un blog

Si vous êtes du genre anxieux ou que vous avez beaucoup d’inquiétude, les écrire dans un journal ou créer un blog peut vous aider à les mettre en perspective. Écrire toutes vos pensées clarifie et vous permet de faire le vide dans votre tête. Vous êtes alors libre d’utiliser votre esprit pour des réflexions plus satisfaisantes et significatives. Réservez simplement un moment dans votre journée pour votre session d’écriture afin de vous clarifier l’esprit régulièrement. Votre journal ou blog agira également comme une bonne source d’information vous permettant de jeter un regard rétrospectif sur vos pensées passées et programmer vos plans à venir. 

Votre esprit sera souvent plein de pensées telles que «Où ai-je mis mon portefeuille? ou “Dois-je aller au magasin d’alimentation aujourd’hui?”, ce qui peut saper votre énergie mentale si cela s’accumule trop. Pour éviter cela, restez aussi organisé que possible. Il n’y a rien de plus ennuyeux que de perdre quelque chose, vos clés étant probablement les premiers suspects. Alors mettez toujours les choses importantes au même endroit. De plus, si vous planifiez à l’avance ; vous n’aurez pas à vous demander si vous devez ou non faire une certaine activité, comme aller au supermarché le jour même.

4 Laissez tomber la négativité

C’est vous et vous seul qui êtes responsable de ce qui vous passe par la tête et des mesures à prendre pour clarifier votre esprit. Cependant, beaucoup d’entre nous se laissent enliser dans des pensées négatives. Si vous pensez constamment d’une manière négative, vous ne serez jamais de très bonne humeur. Il est donc préférable de laisser aller les pensées négatives autant que possible. C’est ce qui soulagera votre esprit d’un stress excessif. Après tout, si quelque chose vous a vraiment énervé, à quoi sert-il de la retourner dans tous les sens et à longueur de journée? (Consultez notre article sur la pensée et les affirmations positives afin d’être plus positif dans votre vie.)

5 Apprenez à dire « non ! »

Certaines personnes ne peuvent tout simplement pas dire non et disent toujours «oui» quand on leur demande de faire une faveur à d’autres ou qu’on leur a proposé une invitation. Si vous avez déjà vos propres préoccupations, ne soyez pas tenté d’ajouter à cela une couche supplémentaire de stress potentiels. Donc, si un collègue de travail vous demande de faire quelque chose, pensez toujours s’il est pratique pour vous de prendre en charge la tâche. Et il y aura sûrement une ou deux choses auxquelles vous pouvez dire «non» dans d’autres domaines également. Parfois, si vous continuez à dire oui à quelque chose, cela devient une habitude, et vous deviendrez habitué à cela – alors entraînez-vous à dire «non» quand vous en avez besoin.

6 Évitez les interruptions

Si votre tête est pleine de choses à faire et êtes fréquemment interrompu, vous n’irez probablement nulle part et vous aurez l’impression que votre esprit est surchargé. Les interruptions peuvent faire chuter votre productivité, alors essayez de les éviter autant que possible. Par exemple, si vous avez quelque chose de particulièrement important à faire pour le travail, envisagez de travailler à domicile si vous êtes autorisé à le faire ; car vous pourrez éviter la majorité des interruptions qui peuvent généralement se produire sur votre lieu de travail.

7 Faites-le, ne remettez pas les choses à plus tard

L’une des pires choses pour encombrer votre esprit est de différer les tâches que vous avez à faire. Les tâches à faire s’accumulent dans votre tête plus vous les repousser. De cette manière vous ne pourrez pas être capable de vous concentrer réellement sur l’instant présent. Donc, notre conseil est de faire tout ce que vous devez faire le plus tôt possible. Afin que vous puissiez le sortir de votre esprit et vous concentrer sur la tâche suivante. Si vous ne le faites pas, vous allez souvent mettre plus d’énergie à penser à faire quelque chose qu’à la faire réellement. Rappelez-vous ; c’est incroyable à quelle vitesse vous pouvez faire quelque chose une fois que vous vous y êtes finalement engagé.

8. Faire appel à un (e) ami (e)

Parfois, l’évidence peut simplement vous être inaccessible. La solution à un problème peut parfois vous regarder en face ; mais pour une raison quelconque, vous n’êtes pas capable de la voir. Plus vous vous débattez avec un problème, plus votre esprit s’embourbera de pensées potentiellement improductives. Si vous sentez que cela commence à se produire, pourquoi ne pas demander à un ami de vous aider ! Leur point de vue sur le problème peut être différent et plus utile. Vous pourrez donc trouver une solution et alléger votre charge plus rapidement que vous ne l’auriez fait autrement.

9. Faire une petite pause et clarifier l’esprit

Certaines personnes semblent tout simplement incapables de se donner une pause. Par conséquent, elles deviennent de plus en plus embourbées et ne peuvent pas clarifier leur esprit. Finalement elles ne peuvent pas penser correctement et finissent par faire des erreurs. Prendre quelques minutes loin de votre tâche ou activité actuelle vous aidera à clarifier vos pensées. Vous pouvez alors revenir plus rafraîchi et avec une plus grande clarté de pensée. Une courte pause entre les tâches vous rendra beaucoup plus productif. Au lieu d’essayer de terminer vos tâches l’une après l’autre.

10. Être honnête avec soi et les autres

Raconter des mensonges, même avec les meilleures intentions du monde, ne peut qu’alourdir votre esprit. Un mensonge en amène souvent un autre. Par ailleurs, vous êtes obligé de vous souvenir des mensonges que vous avez déjà racontés ; cela pour ne pas vous prendre en cours de route. Notre conseil pour clarifier votre esprit est plutôt d’être honnête au sujet de vos sentiments, avec les gens et les situations. Par exemple, si vous êtes découragé ou frustré pour une raison quelconque ; la partager plutôt que de mentir et de dire que vous allez bien. En effet, cela peut vous aider à décharger une partie de la pression qui pèse sur votre esprit. Ce qui par voie de conséquence vous permettre d’avoir l’esprit plus clair.

Réduire le stress par la pensée positive

Introduction

La pensée positive aide à la gestion du stress et peut même améliorer votre santé. Voyez comment vous pouvez éviter les pensées négatives avec des exemples simples et pratiques.

Votre verre est-il à moitié vide ou à moitié plein ? Voyez-vous la vie en rose ou en noir ? La façon dont vous répondez à cette question séculaire sur la pensée positive peut refléter votre vision de la vie, votre attitude envers vous-même et si vous êtes optimiste ou pessimiste — et cela peut certainement affecter votre santé.

En effet, certaines études montrent que les traits de personnalité tels que l’optimisme et le pessimisme peuvent affecter de nombreux domaines de votre santé et de votre bien-être. La pensée positive qui vient habituellement avec l’optimisme est un élément clé de la gestion efficace du stress. Et une gestion efficace du stress est associée à de nombreux avantages pour la santé. Si vous avez tendance à être pessimiste, ne désespérez pas — vous pouvez certainement apprendre et développer vos capacités de pensée positive.

Comprendre la pensée positive et comment se parler à soi

Penser positivement ne signifie pas toutefois que vous devez pratiquer la stratégie de l’autruche et gardez la tête dans le sable tout en ignorant les situations moins agréables de la vie. La pensée positive signifie simplement que vous abordez le désagrément d’une manière plus positive et plus productive. Vous pensez que le meilleur est à venir et non pas le pire.

Commencer avec ses affirmations doit d’abord avoir pour point de départ la manière avec laquelle on s’adresse à soi. Se parle à soi est le flot sans fin de pensées tacites qui courent à travers votre tête. Ces pensées automatiques peuvent être positives ou négatives. Une partie de votre vos monologues viennent de la logique et la raison. D’autres toutefois, peuvent résulter d’idées fausses que vous créez en raison du manque d’information.

Si les pensées qui traversent votre tête sont pour la plupart négatives, votre vision de la vie est plus probablement pessimiste. Si vos pensées sont pour la plupart positives, vous êtes probablement optimiste — quelqu’un qui pratique la pensée positive.

Les bienfaits de la pensée positive pour la santé 

Les chercheurs continuent d’explorer les effets de la pensée positive et de l’optimisme sur la santé. Les avantages pour la santé que la pensée positive peut fournir comprennent notamment :

  • Durée de vie accrue
  • Réduit le taux de dépression
  • Niveaux de détresse inférieurs
  • Une plus grande résistance au rhume
  • Le bien-être psychologique et physique
  • L’amélioration de la santé cardiovasculaire et aussi réduction du risque de décès par maladie cardiovasculaire
  • De meilleures capacités d’adaptation pendant les difficultés et aussi durant les périodes de stress

Comment la pensée positive fonctionne ?

Il n’est pas clair pourquoi les gens qui adoptent la pensée positive expérimentent ces avantages pour la santé. Une théorie souligne que le fait d’avoir une perspective positive vous permet de mieux faire face à des situations stressantes, ce qui réduit les effets nocifs du stress sur la santé de votre corps.

On pense aussi que les gens positifs et optimistes ont tendance à vivre un mode de vie plus sain — ils font plus d’activité physique, suivent une alimentation plus saine et ne fument pas ou ne boivent pas d’alcool en excès.

Identifier la pensée négative

Vous ne savez pas si vos monologues intérieurs sont positifs ou négatifs. Alors, voici quelques formes courantes de monologues négatifs (prenez le temps de voir comment clarifier vos idées et votre esprit avant de poursuivre la lecture.) :

  • L’exagération de l’aspect négatif tout en négligeant les aspects positifs de la situation. Par exemple, vous avez passé une excellente journée au travail. Vous avez accompli vos tâches à l’avance et vous avez été félicité pour avoir fait un travail rapide et minutieux. Ce soir-là, vous vous concentrez uniquement sur votre plan pour faire encore plus de tâches et oublier les compliments que vous avez reçus.
  • Traiter les choses de manière trop personnelle. Si quelque chose tourne mal, vous cherchez automatiquement à relier le malheureux incident à votre personne. Si par exemple, vous entendez qu’une soirée entre amis est annulée, vous supposez que le changement de plans est parce que personne ne voulait être autour de vous.
  • Le scénario catastrophe. Vous anticipez automatiquement le pire. Si votre café matinal est de mauvais goût, vous pensez automatiquement que le reste de votre journée sera un désastre.
  • Vous ne voyez les choses que selon deux perspectives : comme bonnes ou mauvaises.Il n’y a pas de solution de compromis. Vous sentez alors que vous devez être parfait ou que vous êtes un échec total.
  • La méditation est aussi un excellent moyen pour identifier et observer vos pensées de manière consciente.

Se focaliser sur la pensée positive

Vous pouvez apprendre à transformer la pensée négative en pensée positive. Le processus est simple, mais il faut du temps et de la pratique — vous créez une nouvelle habitude après tout. Voici quelques façons de penser et de se comporter d’une manière plus positive et optimiste :

  • Identifier les zones à changer. Si vous voulez devenir plus optimiste et vous engager dans une pensée plus positive, identifiez d’abord les domaines dans lesquels vous pensez habituellement d’une manière négative, qu’il s’agisse du travail, de vos déplacements quotidiens ou d’une relation. Vous pouvez commencer petit en vous concentrant sur un domaine à aborder d’une manière plus positive.
  • Examinez votre état d’esprit. Périodiquement, faites une petite pause et évaluez ce à quoi vous pensez. Si vous trouvez que votre flux de pensée est orienté sur des aspects négatifs, essayez de trouver un moyen de leur ajouter une touche de positivité.
  • Soyez plus souriant. Permettez-vous de sourire plus souvent, et plus particulièrement quand cela tourne mal. Cherchez aussi l’humour dans les événements quotidiens. Quand on peut rire de la vie, on se sent alors moins stressé.

Mode de vie et pensée positive

  • Suivez un mode de vie plus sain. Visez à faire de l’exercice pendant environ 30 minutes la plupart des jours de la semaine. Vous pouvez également le décomposer en sessions de 10 — minutes tout au long de la journée. L’exercice peut avoir une incidence positive sur l’humeur et réduire le stress. Suivez une alimentation saine pour alimenter votre esprit et votre corps. Veillez à apprendre des techniques pour gérer le stress.
  • Entourez-vous de personnes positives. Faites en sorte que ceux qui ont de l’importance dans votre vie soient positifs, des gens qui peuvent aussi vous soutenir et sur lesquelles vous pouvez compter pour vous donner des conseils utiles et des commentaires pour avancer dans la vie. Les personnes négatives peuvent augmenter votre niveau de stress et vous faire douter de votre capacité à gérer le stress de façon saine.
  • Répétez des affirmations positives. Commencez alors par adopter une habitude toute simple : Ne dites rien à vous-même que vous ne diriez à personne d’autre. Soyez doux et encourageant avec vous-même. Si une pensée négative se fraye un chemin dans votre esprit, essayez avant tout de la rationaliser et transformez-la par le biais d’affirmations de ce qui est bon chez vous. Pensez donc à des choses dont vous êtes reconnaissant dans votre vie.

Comment transformer la pensée négative en pensée positive

Voici quelques exemples de monologues négatifs et comment vous pouvez leur appliquer une torsion de pensée positive :

Monologue négatifLa pensée positive
Je ne l’ai jamais fait auparavant.C’est plutôt une occasion d’apprendre quelque chose.
C’est trop compliqué.Je vais l’aborder sous un angle différent.
Je n’ai pas les ressources.La nécessité est la mère de l’invention.
Je suis trop paresseux pour y arriver.Je n’ai pas été en mesure de l’intégrer dans mon emploi du temps, mais je peux aussi réexaminer certaines priorités.
Il n’y a aucun moyen pour que ça marche.Je peux plutôt essayer de faire en sorte que ça marche.
C’est un changement trop radical.Pourquoi ne pas prendre un risque ?
Personne ne prend la peine de communiquer avec moi.Je vais voir si je peux ouvrir les canaux à la communication.
Je ne vais pas m’améliorer.Je vais essayer certainement une autre fois.

Pratiquer la pensée positive tous les jours

Avant tout, si vous avez tendance à avoir une perspective négative ; il ne faut cependant pas croire que cela va changer en un clin d’œil. Mais avec la pratique, vos monologues contiendront moins d’autocritique et plus d’estime de soi. Vous pouvez également devenir moins critique face au monde qui nous entoure.

Lorsque votre état d’esprit est généralement optimiste, vous êtes alors en mesure de gérer le stress quotidien d’une manière plus constructive. Cette capacité peut donc contribuer aux avantages largement observés de la pensée positive sur la santé.

Le pouvoir de la pensée et des affirmations positives

Les affirmations positives ont le potentiel de vous libérer de l’anxiété, de la négativité, de la culpabilité, de la peur et de la douleur.

Ces affirmations ne sont rien d’autre que des messages simples, mais grâce à la force de répétition, ils commencent à se frayer un chemin dans votre esprit, et par conséquent changent lentement mais sûrement votre pensée et par voie de conséquence votre réalité. Parfois, ces paroles commencent comme des vœux pieux, mais ils finissent souvent par devenir la réalité de votre vie.

Dans l’article suivant, nous avons collecté une liste assez complète des meilleures affirmations positives disponibles. 

Ce que vous apprendrez :

Qu’est-ce que les affirmations positives ?

Pour faire court, les affirmations positives sont des phrases ou des mantras que vous vous répétez dans l’objectif d’atteindre un résultat spécifique et aussi une façon d’être.

Au début, ces affirmations pourraient ne pas être vraies, mais par la force de la répétition constante, votre esprit subconscient commencera à les croire et à agir en tant que tel. Et finalement, ces affirmations deviendront votre réalité.  

Mais avant de plonger dans la liste des affirmations positives, il est intéressant de prendre un moment pour comprendre le fonctionnement de ces affirmations.

Qu’est-ce que les affirmations positives ? Les affirmations fonctionnent-elles vraiment ?

Les faits scientifiques derrière les affirmations positives

Les affirmations ne fonctionnent pas par magie. Pour la plupart, ils travaillent en raison de la puissance de la pensée positive. Premièrement, les affirmations rendent les gens réceptifs et plus enclins au changement. Ensuite, ils contribuer à apporter et faire émerger le changement escompté.

Des études montrent qu’il est plus facile d’apporter des changements positifs lorsque vous utilisez des affirmations quotidiennes. Les affirmations fonctionnent parce qu’elles permettent d’amorcer et de préparer votre cerveau pour le changement.

La première façon avec laquelle les affirmations arrivent à créer le changement est qu’elles permettent de favoriser un état d’esprit moins agité par rapport au sujet ou au changement que vous visez à atteindre.

Deuxièmement, ils éliminent la brutalité ou la soudaineté que peut avoir un changement dans votre vie. Généralement, les gens commencent par initier une volonté de changement, mais malheureusement, ils finissent par se trouver des excuses, comme : « Je ne peux pas le faire ! » et arrête avant d’avoir pu récolter les fruits de leur labeur. Les affirmations quotidiennes vous donnent la motivation de continuer à traverser les moments difficiles.

Le changement que peuvent produire ses répétitions est expliqué en premier lieu par la science de la neuroplasticité. 

Qu’est-ce que la neuroplasticité ?

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un médicament ! Pour clarifier les choses et ne pas nous perdre dans des considérations scientifiques qu’aucun d’entre nous ne comprend réellement ; la neuroplasticité est la science indiquant que l’état de votre cerveau n’est pas immuable, comme on avait l’habitude de nous le dire. En effet, le cerveau a la capacité de s’adapter et de se reprogrammer par rapport aux habitudes que vous mettez en place.

Les enfants font ça tout le temps. Et ils le font assez facilement. À mesure que nous vieillissons, il devient de plus en plus difficile de changer nos pensées. Nous nous habituons donc à nos schémas de pensée et à nos petites habitudes. Mais avec un effort conscient, vous pouvez « reprogrammer » votre cerveau. Une des meilleures façons de le faire est d’utiliser des affirmations positives.

Comment développer la pensée positive

Pensée positive

Cela fonctionne comme suit : votre esprit est habitué de fonctionner d’une certaine manière et il le fait automatiquement, sans vous demander votre accord. Lorsque vous pensez par exemple au « régime », votre esprit pourrait avoir des pensées comme :

  • Privation
  • Faim
  • Besoin
  • Aliments sans goût
  • C’est ennuyeux
  • Cela ne fonctionne pas !

Avec des pensées négatives comme celles-ci, il n’est pas étonnant toutefois de trouver qu’il soit si difficile de perdre du poids.

Les affirmations nous aident alors dans l’élaboration de nouvelles connexions cérébrales. Ainsi, dans notre exemple de perte de poids, plutôt que de se connecter sur le mot « régime », nous nous connectons sur des mots moins chargés sémantiquement parlant comme ceux de « perte de poids ».

Quelques affirmations positives (aléatoires) de perte de poids.

  • Je crois que je peux perdre du poids.
  • Ma santé est la chose la plus importante pour moi.
  • J’évite les glucides excessifs.
  • Je suis heureux et reconnaissant d’avoir perdu quelques kilos.
  • Je peux me passer d’aliments trop riches ou sucrés (même si cela est plutôt déconseillé d’utiliser une tournure négative dans la construction d’une affirmation. Étant donné que le cerveau n’accepte pas la négation.)
  • J’ai le pouvoir de contrôler mon poids grâce à une alimentation saine et un peu d’exercice.
  • Mon corps est un temple. Je garderai mon temple propre.

Adoptez alors le pouvoir de la pensée positive avec des affirmations quotidiennes pour vous aider à vous inspirer !

Obtenez de l’aide pour vaincre la pensée négative en récitant une affirmation positive tous les jours.

Au fil du temps, lorsque vous utilisez ces affirmations, votre esprit commence à assembler de nouveaux mots avec la perte de poids. Il assimile la « perte de poids » avec des pensées comme :

  • Je peux
  • La santé est aussi importante.
  • Éviter les glucides
  • Heureux
  • Reconnaissant
  • Pas d’aliments riches
  • J’en ai la capacité
  • Mon corps est un temple.
  • Propre

Une attitude positive à elle seule n’est pas une garantie de succès. Mais une attitude négative est probablement une garantie d’échec. Ainsi, l’utilisation d’affirmations augmente vos chances de succès.

Cette même théorie de base soutient aussi le pouvoir de toutes les affirmations.

Avant tout, il faut savoir que les affirmations ne sont pas des vœux pieux que vous formulez. Ils utilisent la puissance de la neuroplasticité de votre cerveau. Les affirmations changent les pensées de doute et de peur en pensées de confiance et d’action. La neuroplasticité permet au cerveau de former et de réorganiser les connexions synaptiques.

Comment les affirmations positives peuvent-elles bannir les pensées négatives ?

À chaque respiration que vous laissez sortir, vous devriez également libérer les vieilles pensées négatives qui peuvent affliger votre santé mentale. Les affirmations positives peuvent vous aider à vous débarrasser de ces pensées négatives qui menacent votre positivité.

Pour que vos affirmations fonctionnent, vous devez vous assurer de bannir les pensées négatives parce que vos sentiments sous-jacents peuvent être ce qui est négatif. Toutes les pensées négatives que vous continuez à avoir peuvent commencer à annuler toutes les pensées positives, et les affirmations se traduiront non comme des vœux, mais des incitateurs à l’action.

Combien de fois dois-je répéter les affirmations ?

Combien de fois par jour, pendant combien de jours, et pour combien de temps, devriez-vous répéter des affirmations ?

D’abord, les affirmations doivent être répétées au moins une fois par jour, environ trois fois par jour. Vous devriez passer donc au moins 5 minutes à répéter vos affirmations, mais pas plus de 15 minutes par session.

Ce n’est pas une prescription médicale, donc il n’y a pas d’orientations précises concernant le « quand » commencer ou « arrêter » de faire des affirmations. Vous devriez continuer avec vos affirmations jusqu’à ce que vous en ressentiez l’effet au niveau de votre psychisme.

Affirmations pour la confiance et l’estime de soi

Parmi les différents domaines de votre vie où les affirmations positives peuvent faire une différence, le plus pertinent est peut-être celui de la confiance en soi.

Comme indiqué précédemment, les affirmations fonctionnent en prenant des pensées négatives, telles que les doutes, les craintes et les angoisses et en les transformant lentement en émotions plus positives.

Voici des affirmations pour développer la confiance qui pourraient certainement faire une différence dans votre vie. 

  • Tout va s’arranger pour moi.
  • Je suis un gagnant.
  • Les outils dont j’ai besoin pour réussir sont en ma possession.
  • Il n’y a pas de meilleure personne pour faire le travail que moi.
  • J’ai foi en mes compétences sociales.
  • D’autres personnes ne profiteront pas de moi.
  • J’ai confiance en mes compétences.
  • Je n’ai pas peur de me tromper.
  • Le bonheur est à ma portée.
  • J’ai confiance en la présence et le soutien des autres.
  • Le succès sera ma force motrice.
  • Le succès des autres ne me rendra pas jaloux. Mon heure viendra.
  • Je parlerai avec confiance et assurance.
  • Je dirai « Non » quand je n’ai pas le temps ou l’envie d’agir.
  • La seule personne qui peut me vaincre, c’est moi-même.
  • J’ose changer !
  • Tous mes désirs sont réalisables.
  • Même en dehors de ma zone de confort, je serai à l’aise dans ma propre peau.
  • Si j’échoue, j’échouerai et j’apprendrai.
  • Ma confiance ne connaît pas de limites

Affirmations pour l’amour de soi

Peut-être que ces mots vous semblent un peu indulgents. Ils peuvent certainement être indulgents quand l’amour de soi se trouve en une personne égocentrique et hautaine.

Mais pour la plupart des gens, l’amour de soi est quelque chose dont nous n’obtenons pas assez. Nous sommes souvent nos pires critiques. Il est facile de critiquer nos propres erreurs. Et nous pouvons vraiment être impitoyables quand nous échouons en particulier.

Si vous voulez réussir dans la vie, vous devez vous aimer vous-même. Ceux qui veulent plus que tout trouver l’amour ont besoin de s’aimer d’abord.

C’est l’un des meilleurs conseils que l’on peut vous donner. Donc, si vous voulez bien faire… dans n’importe quel domaine… vous avez besoin de vous aimer. Aussi, les affirmations positives sont un excellent moyen de renforcer le signal d’amour-propre. Ils renforceront par conséquent votre confiance en votre meilleur atout : vous-même.

  • Je n’ai pas besoin de personne pour être heureux.
  • Je choisis l’espoir plutôt que la peur.
  • La positivité est un choix que je choisis de faire.
  • Je ne prendrai pas personnellement la négativité des autres.
  • Mon engagement envers moi-même est réel.
  • Je suis un diamant. Il est temps pour moi de briller.
  • Mon opinion compte.
  • Je suis un aimant pour l’amour.
  • L’amour de soi est un état naturel d’être.
  • Je suis aimé, et je suis recherché.
  • Je vais arrêter de m’excuser et donc être moi-même.
  • S’adresser à soi d’une manière négative n’a pas sa place dans ma vie.
  • Je ne m’incline pas devant mes craintes.
  • Mon esprit, mon corps et mon âme sont en forme et forts.
  • Je suis reconnaissant pour les choses que j’ai.

Affirmations positives pour l’établissement d’objectifs

À moins que vous ne vous créiez des objectifs et des plans, toutes vos affirmations positives peuvent finir comme un vœu et par conséquent ne pas aboutir.

La pensée positive est merveilleuse. C’est une partie importante du succès, mais le plus important, c’est que vous avez besoin d’action pour réussir. C’est là que l’établissement d’objectifs entre en jeu.

Lorsque vous créez des objectifs, il s’agit de planifier étape par étape le processus que vous utiliserez pour atteindre vos désirs. Réaliser vos désirs sans objectifs, c’est comme commencer un projet d’assemblage IKEA super compliqué sans plan. Vous pouvez le faire à la fin, mais il ne sera pas aussi efficace ou facile que si vous aviez suivi les instructions.

L’établissement d’objectifs se présente dans deux styles différents. Il y a notamment des objectifs de processus et d’autres de résultats.

Les objectifs de résultats sont aussi les objectifs à quoi la plupart des gens pensent lorsqu’ils pensent aux objectifs. Ils sont le résultat final. Ils comprennent des objectifs comme : « Je veux gagner un million de dollars » et « Je veux perdre vingt Kilos ».

Les objectifs du processus sont basés sur les étapes que vous vous fixez pour arriver à vos buts. Ces objectifs peuvent être formulés comme : « Je veux augmenter mon chiffre d’affaires de 5 chaque mois. » ou « je veux perdre 3 kilos chaque mois. »

Personnellement, je préfère les objectifs de processus. Ces objectifs vous donnent ainsi une norme à suivre et sont beaucoup plus efficaces pour le suivi des résultats.

Quelques affirmations pour vous aider à atteindre vos buts

  • J’atteindrai tous mes objectifs.
  • Mes objectifs sont simples et clairs.
  • Les clients afflueront vers moi.
  • Mes objectifs se rapprochent de jour en jour.
  • Je me fixe des objectifs clairs et je travaille pour les atteindre tous les jours.
  • J’ai un plan d’action pour réaliser mes désirs.
  • Mes priorités sont claires. J’effectue les tâches les plus importantes en premier.
  • Je me concentre sur mes objectifs.
  • Je ne fixe que des objectifs importants.
  • Ma volonté de réussite est indéfectible.
  • Lorsque mon besoin sera suffisamment fort, je trouverai un moyen.
  • Je m’engage à devenir la personne de mes rêves.
  • Mon esprit est comme l’eau. Je change et je m’adapte au besoin.
  • Le succès est inscrit dans mon avenir.
  • Je maîtriserai au fur et à mesure les distractions et je garderai mon attention sur mes objectifs.
  • Je dois avant tout compter sur moi.
  • Ma meilleure chance de succès c’est moi.
  • Je n’accepterai que le meilleur.
  • Le succès est inscrit dans mon avenir.
  • Je m’améliore constamment.
  • Je désire apprendre de nouvelles choses.
  • Là où d’autres voient un défi, je vois de nouvelles opportunités.
  • J’ai une mentalité de croissance.
  • Le temps est mon allié. Je termine aussi toutes les tâches nécessaires pour accomplir mes objectifs.
  • Je serai donc proactif dans la découverte des obstacles qui se dresseront sur mon chemin.
  • La pleine conscience m’aidera à tirer le meilleur parti de mon temps.
  • Je prends la responsabilité de mes succès et de mes échecs.
  • Je ne dépends de personne d’autre.

Affirmations positives contre l’anxiété

Nous éprouvons tous, de temps en temps, de l’anxiété. L’anxiété et les peurs qui les animent sont une réaction naturelle face aux exigences de plus en plus croissantes du monde dans lequel nous vivons.

L’anxiété est naturelle. Cela fait partie de notre réaction de combat ou de fuite. L’anxiété est la façon dont notre corps nous dit que quelque chose va se produire et se prépare à courir ou à se défendre.

Malheureusement, notre société ne nous permet pas de matraquer nos problèmes à mort. Donc, s’enfuir d’une réunion du conseil d’administration qui vous inquiète n’est vraiment pas une bonne idée !

Cela signifie qu’adopter des exercices de pensée positive pour vous débarrasser de vos sentiments anxieux peut être aussi l’un des meilleurs moyens pour lutter contre l’anxiété.

Dire chaque jour vos messages de motivation quotidiens réduira l’anxiété et égayera aussi votre journée. Avant de creuser dans les affirmations positives de l’anxiété, examinons d’abord d’autres moyens pour lutter contre l’anxiété.

Quelques techniques utiles pour vaincre l’anxiété

Si vous éprouvez des difficultés avec l’anxiété. Consultez avant tout cette courte liste de choses simples que vous pouvez faire pour la combattre. N’oubliez pas que l’affirmation est l’une des méthodes pour vaincre l’anxiété. (consultez aussi notre article sur la gestion de l’anxiété.)

  • Gérez votre respiration
  • Affirmations positives
  • Tenir un journal
  • Faire de l’exercice
  • Écoutez une musique relaxante
  • Essayez les huiles essentielles contre l’anxiété
  • Relâchez votre tension (criez, soufflez ou frappez sur un sac)
  • Faire de la méditation
  • Pratiquez un peu de marche
  • Utilisez aussi des livres de coloriage pour adultes

Retournons maintenant à nos affirmations positives contre l’anxiété.

40 jours d’affirmations positives contre l’anxiété

  • Je suis heureux, en bonne santé et centré.
  • Le changement est aussi un synonyme de nouvelles possibilités.
  • Je suis calme, patient et donc en contrôle de mes émotions.
  • Plus je donne, plus je reçois.
  • Mes pensées négatives et mes images réductrices ont disparu.
  • Ma force est plus forte que mon anxiété.
  • Je passe du stress vers la paix.
  • Mes pensées sont positives et aussi pleines de joie.
  • Je suis en sécurité. Je fais confiance à la vie et j’ai totalement confiance en moi.
  • La vie est une aventure.

Affirmations positives pour les femmes

Les affirmations suivantes sont donc conçues par des femmes et pour les femmes. Elles sont avant tout positives et conçues pour vous aider à dépasser les épreuves et aussi les tribulations de la vie quotidienne.

Bien sûr, la plupart de ces mantras fonctionneront également pour les hommes. Donc, si vous êtes un gars comme moi, vous pouvez également profiter de la plupart de ces affirmations quotidiennes.

Affirmations pour renforcer la confiance et surmonter la peur.

Les sentiments sont différents des faits.

J’ai une énergie abondante.

Mon enfant est heureux et en bonne santé.

Je me débarrasse de « et si… »

Encouragement et autonomisation des mamans

  • Je ne vivrai pas en réaction à mon enfant.
  • L’équilibre dans la vie est ce que je recherche.
  • Je vais prendre le temps de me mettre en premier.
  • J’agirai après réflexion, pas par instinct.
  • Le calme est mon principal état d’être.

Mantras

« Je suis satisfaite.

Les principes me guident. Pas un instant de fantaisie.

Je me donne la permission de prendre du temps pour moi.

Devrais-je m’attendre à ça de la part de quelqu’un d’autre ?

Je suis unique et je suis un cadeau pour ce monde.

(Voir aussi notre article dédié à la méditation.)

Affirmations positives pour le travail

Le travail est un domaine commun où de nombreuses personnes souhaitent s’améliorer et aller de l’avant.

Les gens peuvent vouloir obtenir des promotions dans leurs emplois. Ils peuvent aussi vouloir un emploi qui offre une sécurité à long terme. Comme aussi un nouvel emploi où ils sont mis au défi et peuvent grandir avec l’entreprise. Ils voudront peut-être transformer leur bousculade et travailler à leur propre compte.

Encore une fois, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens veulent avancer dans les affaires. Mais les raisons importent peu. Des affirmations positives quotidiennes les aideront certainement à y arriver.

De toute évidence, les affirmations ne suffiront pas à elles seules à augmenter votre productivité au travail. Cependant, l’énergie accrue et l’état d’esprit positif des affirmations auront un impact énorme sur votre productivité personnelle.

Exemples d’affirmations positives pour le travail

Une grande partie du succès que nous avons au travail est construit avant tout sur les habitudes que nous construisons dans notre journée de travail. Si ces habitudes de travail sont bonnes, vous réussirez alors dans n’importe quel environnement de travail. Si vous n’avez pas de bonnes habitudes de travail, vos efforts peuvent varier selon les circonstances.

Affirmations quotidiennes qui vous motiveront et vous inspireront

  • Je travaillerai plus intelligemment, pas plus dur.
  • J’ai une influence positive et je m’entoure d’autres personnes comme moi.
  • Le temps est mon atout le plus précieux.
  • Je gère soigneusement mon temps.
  • L’équilibre est la clé ! Je ne confonds pas mes besoins personnels avec le travail.
  • Je progresse toujours.

Affirmations puissantes pour les femmes au travail

  • Une énergie positive m’entoure.
  • Je suis une merveilleuse employée. 
  • Toute entreprise aurait de la chance de m’avoir.
  • Ma carrière sera celle de mes rêves.
  • Quand je dis “non” au mauvais emploi, je me rapproche beaucoup plus de la carrière parfaite.

Affirmations positives pour votre carrière

  • Mon nouveau revenu d’entreprise continuera d’augmenter.
  • Je suis calme et confiant.
  • De nouvelles opportunités me viennent facilement.
  • J’attirerai des clients positifs.
  • Lorsque l’occasion se présentera, je serai prêt à ouvrir la porte.

Affirmations puissantes pour le succès

Le succès est toutefois un terme un peu nébuleux. Les gens s’y réfèrent souvent avec l’idée que le succès = l’argent. C’est peut-être cela, mais il existe néanmoins de nombreuses autres façons de réussir.

Si avoir de meilleures relations figure dans la liste de vos objectifs de vie, avoir une famille heureuse et saine peut être un véritable succès. Si le voyage est votre objectif, visiter de nombreux endroits peut être le sens du succès pour vous.

Il existe aussi autant de définitions personnelles du succès qu’il y a de personnes différentes dans le monde.

Vous seul savez ce que signifie le mot “Réussir” signifie pour vous. Et de toute façon poursuivre le sens de la réussite de quelqu’un d’autre ne vous mènera qu’à plus de malheur. Alors, soyez honnête avec vous-même et choisissez de manière pertinente votre sens de la réussite. Beaucoup de gens sont mécontents, car ils se mesurent en utilisant les critères de réussite des autres et se retrouvent à la fin avec les mauvais résultats.

Mais peu importe ce que vous considérez comme étant votre mesure de la réussite et du succès, vous pouvez adapter vos affirmations personnelles pour vous aider à y parvenir.

Essayez avant tout d’avoir un tableau d’affirmations bien clair et concis dans votre lieu de résidence, peu importe ce que les autres en pensent. 

Techniques pour utiliser les affirmations

Si vous voulez réussir (dans le domaine que vous désirez). Je vous recommande d’abord d’essayer un tableau d’affirmation.

Avant tou, ce tableau doit se trouver dans un endroit que vous voyez souvent. Il peut aussi s’agir de n’importe quel type de tableau sur lequel vous pouvez écrire ou publier des éléments. vous pouvez notamment utiliser :

  • Tableaux effaçables 
  • Miroir
  • Tableau d’affichage
  • Tableau noir

L’idée de base est très simple, vous souhaitez mettre vos affirmations préférées sur ce tableau, puis naturellement, tout au long de votre journée, vous verrez les affirmations et vous rappellerez les raisons pour lesquelles vous vous efforcez de réussir et ce que vous devez faire pour y parvenir.

Par exemple, imprimez de nombreuses images sur cette page d’affirmations, elles feront aussi des ajouts parfaits à votre tableau d’affirmation. Procédez d’abord à de petits essais par vous-même et voyez comment cela fonctionne pour vous !

  • L’argent dépensé me revient multiplié.
  • J’ai tout le pouvoir dont j’ai besoin pour créer le succès que je désire.
  • L’univers offre de nombreuses opportunités pour mon succès.
  • Je refuse d’être distrait de mes objectifs et de ma vision.
  • Chaque jour est rempli de nouvelles idées et aussi de nouvelles possibilités.
  • Réussir est quelque chose de facile pour moi.
  • Je suis digne d’avoir une stabilité financière.
  • Je suis ouvert d’esprit et prêt à explorer toutes les voies du succès.
  • Les croyances limitatives n’ont aucun pouvoir sur moi.
  •  Je suis optimiste et ouvert d’esprit.
  • L’organisation me vient naturellement.
  • Je contrôle ma journée ; je ne laisserai pas ma journée me contrôler.
  • Ma passion pour les affaires apporte des résultats tangibles.
  • Je ne laisserai pas les autres m’imposer leurs limites.
  • Je m’engage pleinement à réussir dans ma vie.
  • Ma seule limite est moi-même.

Affirmations positives quotidiennes 

Nous voici donc à la dernière section de notre article. 

Affirmations quotidiennes positives

Il n’y a pas de règle concernant le moment où vous devez faire vos affirmations tous les jours. Ce qui compte certainement est que les affirmations deviennent une habitude. Les affirmations gagnent leur pouvoir par la répétition. Si vous ne répétez donc pas vos habitudes tous les jours, il est inutile de dire vos affirmations.

De même qu’il n’y ait pas de “bon” moment pour les affirmations, je pense qu’il y a un meilleur moment, et ce moment est le matin.

La raison principale en est que les affirmations sont faciles à intégrer dans votre routine matinale.

L’autre raison est le timing. Le matin, votre journée est pleine de potentiel. Tout peut donc arriver.

La journée pourrait être merveilleuse, remplie de plaisir et de productivité. Elle peut aussi être horrible — un de ces jours où vous vous sentez constamment pressé et accomplissez très peu.

Une chose que beaucoup de gens ignorent est que la façon dont votre journée se déroule est liée de manière directe à vos attitudes. Lorsque vous vous réveillez heureux et de bonne humeur, votre journée suivra souvent cette piste, car votre attitude influence généralement le reste.

Inversement, lorsque vous vous réveillez tard. Que vous êtes ensuite un peu en colère contre vous-même et précipiter la porte, le jour qui suit vous semblera précipité.

La plupart de cela concerne l’attitude. Mais souvenez-vous, en répétons des affirmations positives de manière quotidienne, nous pouvons certainement ajuster nos attitudes en fonction de nos désirs.

Par conséquent, ces jours où vous vous réveillez de mauvaise humeur, il est donc plus important que jamais de prendre 5 minutes de votre temps et de réciter quelques affirmations pour changer votre attitude ; ce qui pourrait aussi potentiellement transformer une “mauvaise journée” en une bonne. (N’hésitez pas à consulter notre article sur comment méditer pour maximiser vos résultats.

  • L’idée de faire face à la journée me remplit de confiance et aussi de positivité.
  • Je suis excité par l’idée d’un nouveau jour.
  • Je choisis d’abord le bonheur pour ma journée.
  • Ce jour est plein de possibilités et aussi de potentiel.
  • Ma journée est avant tout une bénédiction et un cadeau que je ne gaspillerai pas.
  • J’ai confiance en ma sagesse intérieure pour me guider tout au long de ma journée.
  • Ma journée est pleine de potentiel.
  • Je ferai face à la journée avec un cœur ouvert et un esprit ouvert.
  • Je ne me comparerai pas aux autres.
  • Aujourd’hui, je me sens en bonne santé et fort, physiquement, émotionnellement et aussi mentalement.
  • J’accomplirai de grandes choses. 
  • Je fais face à la journée avec calme et patience.
  • Je suis prêt à relever les défis de la journée.

N’hésitez donc pas à partagez avec nous vos propres affirmations, et aussi à nous envoyer vos commentaires !

Gestion du stress : exercices de respiration pour la relaxation

Introduction

Avez-vous déjà remarqué comment vous respirez lorsque vous vous sentez détendu ? La prochaine fois que vous serez détendu, prenez un moment pour voir comment votre corps se comporte. Ou pensez à la façon dont vous respirez lorsque vous vous réveillez le matin ou juste avant de vous endormir. Les exercices de respiration peuvent vous aider à vous détendre, car ils donnent à votre corps l’impression que vous vous sentez déjà détendu.

La respiration profonde est l’un des meilleurs moyens de réduire le stress au niveau de votre corps. En effet, lorsque vous respirez profondément, cela envoie un message à votre cerveau pour se calmer et se détendre. Le cerveau envoie ensuite ce message à votre corps. Ces choses qui se produisent lorsque vous êtes stressé, comme l’augmentation du rythme cardiaque, la respiration rapide et l’hypertension artérielle, diminuent toutes lorsque vous respirez profondément pour vous détendre.

  • La façon dont vous respirez affecte tout votre corps. Les exercices de respiration sont un bon moyen de se détendre, de réduire les tensions et de soulager le stress.
  • Les exercices de respiration sont faciles à apprendre. Vous pouvez les faire quand vous le souhaitez et vous n’avez pas besoin d’outils ou d’équipements spéciaux pour les faire.
  • Vous pouvez faire différents exercices pour voir celui qui vous convient le mieux.

Comment faire des exercices de respiration ?

Il existe de nombreux exercices de respiration que vous pouvez faire pour vous détendre. Le premier exercice ci-dessous — la respiration abdominale — est simple à apprendre et facile à faire. Il est préférable de commencer par là si vous n’avez jamais fait d’exercices de respiration auparavant. Les autres exercices sont plus avancés. Tous ces exercices peuvent vous aider à vous détendre et à soulager le stress.

Respiration du ventre

La respiration du ventre est facile à faire et très relaxante. Essayez ces exercices de respiration de base chaque fois que vous avez besoin de vous détendre ou de soulager le stress grâce à votre.

  1. Asseyez-vous ou allongez-vous dans une position confortable.
  2. Mettez une main sur votre ventre juste en dessous de vos côtes et l’autre main sur votre poitrine.
  3. Inspirez profondément par le nez et laissez votre ventre sortir votre main. Votre poitrine ne doit pas bouger.
  4. Expirez par les lèvres pincées comme si vous siffliez. Sentez la main sur votre ventre entrer et utilisez-la pour expulser tout l’air.
  5. Faites cette respiration 3 à 10 fois. Prenez votre temps à chaque respiration.
  6. Remarquez comment vous vous sentez à la fin de l’exercice.

Étapes suivantes

Après avoir maîtrisé la respiration abdominale, vous voudrez peut-être essayer l’un de ces exercices de respiration plus avancés. Essayez les trois et voyez lequel vous convient le mieux :

  • respiration 4-7-8. 
  • Boucle de respiration
  • Respiration matinale

Respiration 4-7-8 

Ces exercices de respiration utilisent également la respiration abdominale pour vous aider à vous détendre. Vous pouvez faire ces exercices en position assise ou couchée.

  1. Pour commencer, posez une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine comme lors de l’exercice de respiration abdominale.
  2. Respirez profondément et lentement depuis votre ventre et comptez silencieusement jusqu’à 4 lorsque vous inspirez.
  3. Retenez votre souffle et comptez en silence de 1 jusqu’à 7.
  4. Expirez complètement en comptant silencieusement de 1 jusqu’à 8. Essayez d’expulser tout l’air de vos poumons au moment où vous comptez jusqu’à 8.
  5. Répétez 3 à 7 fois ou jusqu’à ce que vous vous sentiez calme.
  6. Remarquez comment vous vous sentez à la fin de l’exercice.
  1. Boucle de respiration

La respiration en boucle vous aide à développer vos poumons et mieux les utiliser et à vous concentrer sur le rythme de votre respiration. Vous pouvez faire ces exercices de respiration dans n’importe quelle position. Mais pendant que vous apprenez, il est préférable de vous allonger sur le dos, les genoux pliés.

  1. Mettez votre main gauche sur votre ventre et votre main droite sur votre poitrine. Remarquez comment vos mains bougent lorsque vous inspirez et expirez.
  2. Entraînez-vous à remplir vos poumons inférieurs en respirant de façon à ce que votre main « ventre » (gauche) remonte lorsque vous inspirez et que votre main « poitrine » (droite) reste immobile. Inspirez toujours par le nez et expirez par la bouche. Faites cela 8 à 10 fois.
  3. Lorsque vous avez rempli et vidé vos poumons inférieurs de 8 à 10 fois, ajoutez la deuxième étape à votre respiration : inspirez d’abord dans vos poumons inférieurs comme auparavant, puis continuez d’inhaler dans la partie supérieure de votre poitrine. Respirez lentement et régulièrement. Ce faisant, votre main droite se lèvera et votre main gauche baissera un peu lorsque votre ventre baissera.
  4. Pendant que vous expirez lentement par la bouche, émettez un bruit de sifflement silencieux, tout d’abord votre main gauche puis votre main droite tombent. Lorsque vous expirez, sentez la tension quitter votre corps à mesure que vous devenez de plus en plus détendu.
  5. Entraînez-vous à respirer et à expirer de cette façon pendant 3 à 5 minutes. Notez que le mouvement de votre ventre et de votre poitrine monte et descend comme le mouvement des vagues.
  6. Remarquez comment vous vous sentez à la fin de ces exercices de respiration.

Pratiquez la respiration en boucle tous les jours pendant plusieurs semaines jusqu’à ce que vous puissiez le faire presque partout. Vous pouvez l’utiliser comme un outil de relaxation instantanée à tout moment.

Attention : certaines personnes ont le vertige les premières fois qu’elles essaient de respirer par boucle. Si vous commencez à respirer trop vite ou si vous vous sentez étourdi, ralentissez votre respiration. Levez-vous lentement.

La routine matinale

Essayez ces exercices de respiration lorsque vous vous levez le matin pour soulager la raideur musculaire et dégager les voies respiratoires obstruées. Ensuite, utilisez-les tout au long de la journée pour soulager les tensions du dos.

  1. À partir d’une position debout, penchez-vous vers l’avant à partir de la taille, les genoux légèrement pliés, en laissant vos bras pendre près du sol ?
  2. Lorsque vous inspirez lentement et profondément, revenez à une position debout en vous relevant lentement, en levant la tête en arrière.
  3. Retenez votre souffle pendant quelques secondes dans cette position debout.
  4. Expirez lentement lorsque vous revenez à la position d’origine, en vous penchant en avant à partir de la taille.
  5. Remarquez comment vous vous sentez à la fin de l’exercice.

La gestion du stress

Ces exercices de respiration apaisent le stress, l’anxiété, la panique et ne prennent que quelques minutes et peuvent être pratiqués n’importe où.

Vous obtiendrez le plus d’avantages si vous pratiquez ces exercices de respiration régulièrement, dans le cadre de votre routine quotidienne.

Vous pouvez le faire debout, assis sur une chaise qui soutient votre dos, ou allongé sur un lit ou un tapis de yoga sur le sol.

Installez-vous le plus confortablement possible. Si vous le pouvez, desserrez tout vêtement qui restreint votre respiration.

Si vous êtes allongé, placez vos bras un peu loin de vos côtés, paumes vers le haut. Laissez vos jambes droites ou pliez vos genoux pour que vos pieds soient à plat sur le sol.

Si vous êtes assis, placez vos bras sur les accoudoirs du fauteuil.

Si vous êtes assis ou debout, placez vos deux pieds à plat sur le sol. Quelle que soit la position dans laquelle vous vous trouvez, placez vos pieds à peu près à la largeur des hanches.

  • Laissez votre souffle couler aussi profondément dans votre ventre, sans le forcer.
  • Inspire par le nez et expire par la bouche.
  • Inspirez doucement et régulièrement. Certaines personnes trouvent utile de compter régulièrement de 1 à 5. Vous ne pourrez peut-être pas atteindre 5 au début.
  • Ensuite, sans vous arrêter ni retenir votre respiration, laissez-la s’écouler doucement, en comptant de 1 à 5 à nouveau, si vous trouvez cela utile.
  • Continuez ainsi pendant 3 à 5 minutes.

La plupart des exercices de respiration pour se détendre ne prennent que 10 minutes ou moins pour faire effet.

Que vous soyez surmené, vous ayez très peu dormi ou ressentez de la pression ? Il existe de nombreuses façons de retrouver le calme, sans investir dans un massage Spa à quatre mains. Tout ce dont vous avez besoin est une paire de poumons, votre respiration et 10 minutes ou moins. Découvrez aussi comment vaincre les pensées négatives avec les affirmations.

Comment arrêter d’être timide : 9 conseils pour surmonter la timidité

Luttez-vous avec la timidité dans les situations sociales ?

Pour une personne timide, les petites conversations peuvent être angoissantes. Vous devenez angoissé par la peur en pensant à des façons possibles de répondre à une simple question sur la météo. Certaines personnes timides préfèrent qu’on leur enlève une dent plutôt que de parler devant une grande foule ou d’approcher un étranger pour lui demander quelque chose (jetez un coup d’oeil sur notre article concernant les techniques de persuasion.)

Votre décision par défaut est de garder vos distances avec les autres, ce que les gens peuvent interpréter, à votre propos, comme du snobisme. Ils ne verront pas la peur qui vous honte de ne pas savoir quoi dire s’ils entament une conversation avec vous.

Si votre timidité gêne la façon dont vous interagissez avec les autres et vous pousse à éviter les situations sociales, il se peut que vous ayez une condition appelée anxiété sociale.

Il existe différentes causes de timidité extrême. Cependant, cela se produit généralement lorsque les gens ont une faible estime de soi. Ils s’inquiètent de la façon dont les autres les perçoivent.

La timidité : une définition

Les individus extrêmement timides ont tendance à tenir les autres à distance. Ils s’isolent, font de leur mieux pour éviter les interactions sociales.

Pour y faire face, certains qui souffrent de cas extrêmes de timidité ont recours à des formes d’addiction. L’addiction sous toutes ses formes diminue nos inhibitions. Pour les personnes extrêmement timides, recourir à une forme ou une autre d’addiction, comme la drogue, alcool ou autre, est le seul moyen d’interagir socialement sans être submergé par leurs craintes d’être jugé par d’autres personnes.

Une étude récente montre comment la timidité peut affecter le bien-être d’une personne et la qualité de ses relations affectives et sociales. Certaines personnes extrêmement timides développent une dépression et d’autres problèmes émotionnels et mentaux dus à l’isolement. Parce que l’interaction humaine est une partie si importante de la vie heureuse et épanouie, si cette activité est négligée, les gens auront probablement une qualité de vie inférieure.

Avoir une timidité extrême est différent de l’introversion et de la timidité de l’enfant.

L’introversion est en quelque sorte un trait de personnalité. Les introvertis ont tendance à se concentrer sur ce qu’ils pensent et ressentent en eux-mêmes plutôt que sur des stimuli extérieurs. Bien qu’il existe de nombreux introvertis qui sont également timides, il ne s’ensuit pas automatiquement que les introvertis connaissent une timidité extrême ou une anxiété sociale.

La timidité de l’enfant, quant à elle, est une phase que certains enfants traversent où ils semblent timides avec les étrangers. Les enfants dépassent généralement cette phase, et il est normal que les enfants la traversent.

Une timidité extrême s’accompagne vraiment d’une peur d’être jugé par d’autres personnes et de symptômes physiques lorsqu’ils doivent interagir avec des personnes. Les personnes extrêmement timides peuvent sentir leur cœur battre plus vite quand elles voient quelqu’un s’approcher d’eux, ou elles peuvent commencer à transpirer ou à rougir. Avec une timidité extrême, vous pouvez avoir des symptômes physiques accompagnés avec vos symptômes émotionnels et cognitifs.

Dans cet article, nous proposons des suggestions sur la façon de renforcer la confiance pour cesser d’être timide.

Mais d’abord, explorons les causes de la timidité extrême.

La timidité de l’enfant, quant à elle, est une phase que certains enfants traversent où ils semblent timides avec les étrangers. Les enfants dépassent généralement cette phase, et il est normal que les enfants la traversent…

Causes de timidité extrême

Génétique

Certains de vos gènes peuvent contribuer à votre timidité en tant que jeune enfant voire même en grandissant. Les généticiens ont pu démontrer par leurs études que certains cas de timidité extrêmes ont une raison génétique. Cependant, l’influence génétique sur votre timidité n’est pas fixe, ce qui signifie que vous pouvez changer cet aspect de vous-même avec un véritable travail sur soi. (En règle générale, vous ne pouvez pas modifier les autres attributs que vous obtenez de vos gènes.)

Nous héritons tous de certains traits de nos parents, et parce que les personnes timides ont tendance à épouser d’autres personnes timides, ces gènes font souvent surface dans leur progéniture. Cependant, même si leurs parents sont timides, les enfants peuvent encore briser ce trait et être extravertis.

Facteurs et influences prénatals

Certains médicaments ou traitements pris par les femmes enceintes peuvent avoir un effet sur le caractère du fœtus en développement. De plus, une infection maternelle pendant la phase prénatale — ou même la présence de stress, de traumatismes ou d’une exposition aux toxines environnementales — peut influencer le cerveau d’un bébé et entraîner des changements dans sa personnalité. La nature, la gravité et le moment de l’incident influenceraient l’état ou le trait de personnalité que le bébé manifeste en fin de compte.

Influences de l’environnement

Le facteur le plus variable qui pourrait conduire à la timidité est probablement la façon dont les parents élèvent leurs enfants et l’atmosphère dans laquelle les enfants grandissent. Souvent, vous trouverez un enfant timide avec un parent énergique et totalement à l’aise avec son environnement.

En fait, les parents trop affirmés peuvent faire de l’ombre à leurs enfants au point qu’ils sont incapables de développer leurs propres caractères ou compétences sociales lorsqu’ils sont livrés à eux-mêmes pour socialiser avec les autres.

Un quartier dangereux peut également être un environnement qui favorise la timidité d’un enfant. Dans les quartiers où les enfants ne quittent pas leur foyer à moins d’avoir besoin de quelque chose, ils ne développent pas de relations avec des personnes extérieures à leur famille.

Mais ces relations extérieures sont importantes pour les enfants afin d’apprendre à gérer les problèmes de la vie. Certains parents gardent leurs enfants à proximité même s’il n’y a pas de danger, ce qui limite la capacité de leurs enfants à fonctionner dans des contextes sociaux différents.

La quantité d’affection que les parents montrent à leurs enfants peut également avoir un impact sur leur niveau de timidité. Des études ont montré que les enfants qui sont souvent loués par leurs parents et éprouvent de la chaleur ont moins d’anxiété et de stress et se sentent moins seuls que les enfants qui ne ressentent pas la chaleur de leurs parents.

Expériences sociales traumatisantes et timidité

Certaines personnes extrêmement timides peuvent avoir été victimes d’intimidation lorsqu’elles étaient plus jeunes. Alors que d’autres facteurs peuvent contribuer à la timidité, une cause principale qui conduit souvent à la timidité est une expérience traumatisante qui a peut-être impliqué le ridicule de la part d’amis, ce qui a poussé la personne à se retirer et de préférer la solitude.

Un petit enfant peut considérer une telle situation comme un acte de trahison de la part de ses amis. Cet événement traumatisant devient probablement au centre des pensées conscientes de l’enfant pour le moment, puis occupe lentement son subconscient.

Parce que l’esprit essaie de se débarrasser des pensées indésirables, elles finissent par être stockées au niveau subconscient. Cela peut amener quelqu’un à agir d’une certaine manière, même s’il ne peut pas exactement en identifier la raison.

Maintenant que vous savez ce qui peut causer votre extrême timidité, examinons les choses que vous pouvez faire pour la surmonter.

9 façons pour surmonter la timidité

1. Découvrez les raisons pour lesquelles vous êtes timide.

Cela pourrait être l’une des principales causes de timidité mentionnées ci-dessus. Réfléchir à la racine de votre timidité peut vous aider à prendre conscience et à accepter qui vous êtes vraiment.

Par exemple, si vous êtes au courant d’un événement traumatisant qui vous a rendu timide, il est peut-être temps d’obtenir de l’aide pour surmonter ces circonstances et vos souvenirs. Une fois que vous aurez appris à traiter ce qui s’est passé dans le passé, vous pourrez peut-être continuer votre vie et surmonter vos sentiments de timidité.

Si vous pensez que cela a à voir avec votre éducation, examinez dès maintenant votre relation avec vos parents. Sont-ils encore dominateurs ? Alternativement, sont-ils timides ? Une autre chose qui s’est peut-être produite dans votre enfance et qui vous affecte en tant qu’adulte doit être considérée comme de la timide causée par d’autres personnes. Souvent, les gens sont timides quand ils sont petits, puis en sortent.

Malheureusement, certaines personnes s’accrochent à cette étiquette et continuent de traiter les autres qu’ils jugent comme « timides » avec des gants pour enfants, même si leur personnalité s’est totalement transformée. Vous devez reconnaître que la timidité est quelque chose que vous pouvez surmonter dans la vie. Il n’est pas nécessaire que ce soit un état statique.

2. Identifiez les déclencheurs de votre timidité

Est-ce que c’est le fait de parler devant des gens qui vous donne l’envie de prendre la fuite ? Est — ce le fait de poser des questions ? En identifiant les déclencheurs de votre timidité, vous pouvez planifier à l’avance et créer un plan d’action lorsque vous êtes placé dans ces situations. Vous pouvez pratiquer ce que vous feriez si vous vous trouviez face à vos déclencheurs et travailler sur la manière de les surmonter (techniques de visualisation).

Certains déclencheurs, comme la prise de parole en public, sont courants. Cependant, certains déclencheurs sont très spécifiques à chaque personne. Ces déclencheurs peuvent être difficiles à identifier, mais vous pouvez obtenir de l’aide professionnelle pour déterminer les vôtres.

Ceux-ci peuvent être quelque chose d’aussi petit qu’une odeur, un emplacement spécifique ou même une certaine chanson. Les déclencheurs personnels sont ceux qui vous rappellent consciemment ou inconsciemment un mauvais souvenir. Les personnes qui souffrent de syndrome de stress post-traumatique (SSPT) subissent souvent des déclencheurs de leur environnement.

Il y a de fortes chances que vous ne soyez pas timide dans toutes les situations de votre vie. Vous êtes probablement à l’aise quand vous êtes avec vos amis proches ou votre famille, n’est-ce pas ? Être capable de reconnaître que ces personnes ne sont pas tellement différentes des étrangers est la première clé à exploiter. La seule différence est que vous connaissez mieux ces gens-là.

Cela vous aidera à réaliser que c’est votre situation qui vous rend timide — ce n’est pas vous qui êtes timide par défaut. Identifier vos déclencheurs personnels peut prendre du temps, mais il est important de le faire. Ensuite, vous pouvez prendre les mesures nécessaires pour les surmonter.

Vous pouvez toujours recourir à la méditation pour mieux comprendre les raisons cachés derrière votre timidité.

3. Vaincre la timidité dans les situations sociales

Considérez ces choses comme votre « liste de timidité ». Participez à de petites conversations avec des inconnus ou faites preuve de courage pour vous présenter ou même demander à quelqu’un de sortir. Plus vous éviterez les situations sociales, plus votre anxiété va s’ancrer. Agissez avec confiance et dites-vous que vous avez toutes les raisons de vous sentir aussi confiant que possible.

Rejoignez un club ou une équipe sportive qui vous fera sortir de votre communauté restreinte et vous engager avec d’autres personnes. Cela vous aidera à rencontrer de nouvelles personnes qui partagent vos mêmes centres d’intérêt. De plus, en pratiquant de nouvelles activités, vous vaincrez la peur de l’inconnu, qui s’accompagne souvent d’une extrême timidité.

Ce n’est pas tellement grave si vous devez sauter un élément de la liste ou le reporter ; car vous devez être motivé à la faire. Faites en premier les choses avec lesquelles vous vous sentez à l’aise. Puis, essayez de vous dépasser de moment à autre.

4. Armez-vous d’informations

Si vous allez à une fête le week-end et redoutez le petit entretien ; utilisez le temps qui précède l’occasion pour rechercher des informations sur des sujets d’actualité. Il peut s’agir de la dernière vidéo virale, d’un problème du gouvernement ou d’un événement mondial. Recherchez le sujet et obtenez l’essentiel.

De cette façon, vous aurez un arsenal de choses à discuter avec les gens ; chaque fois que l’un de ces moments de silence frappe. Si vous savez ce qui se passe dans le monde, vous pouvez être prêt à parler avec les autres et à commencer une discussion.

Cela contribuera également à renforcer votre confiance dans les situations sociales. Si vous ne vous sentez déjà pas confiant ; cela va probablement empirer si tout le monde parle d’un événement actuel que vous ne connaissez pas. Assurez-vous que vous êtes à jour avec ce qui se passe dans le monde. De cette manière vous pouvez dialoguer avec des gens qui parlent ou éclairer quelqu’un qui n’est pas au courant.

Réciter des affirmations pour l’estime de soi est également un excellent moyen de vous préparer à tout événement social qui vous rend nerveux. Voici quelques affirmations à essayer (l’affirmation).

Avoir la capacité de maintenir un contact visuel est un aspect essentiel de toute interaction sociale. Les personnes capables de regarder les autres dans les yeux sont perçues comme amicales et stimulantes.

5. Établissez un contact visuel

Sortez de votre coquille en établissant un contact visuel. Lorsque vous établissez un contact visuel, vous démontrez votre confiance et établissez un lien avec l’autre personne. Si vous souffrez d’anxiété par contact visuel, cela peut également interférer avec vos interactions sociales quotidiennes.

Avoir la capacité de maintenir un contact visuel est un aspect essentiel de toute interaction sociale. Mais beaucoup de gens timides ou anxieux socialement ont des problèmes avec cet aspect de la communication.

Regarder quelqu’un dans les yeux pendant que vous lui parlez. Cela peut être inconfortable si vous ne vous êtes pas exercé à le faire ; ou si vous n’aimez pas être sous les projecteurs (mais tout commence avec un peu d’exercice).

6. Souriez

La plupart des gens timides sont étiquetés à tort comme étant impassibles. Donnez un sourire amical aux étrangers et voyez-les en retour — cela améliorera probablement votre journée et la leur.

Le sourire est une belle façon de reconnaître une autre personne. C’est aussi une excellente façon d’entamer une conversation avec n’importe qui. Vous montrez que vous êtes accueillant, amical et prêt à engager la conversation.

On dit souvent que les humains sont des créatures sociales. Tout le monde cherche une sorte d’interaction avec d’autres personnes. Vous ne les dérangez pas — vous améliorez leur journée en souriant et en parlant avec eux.

 Des sourires naturels viendront à mesure que vous vous sentirez plus à l’aise.

7. Gardez une trace de vos succès

Gardez une trace de vos succès même les plus petits dans votre combat contre la timidité. Ayez un journal, et conservez-le pour référence future. Énumérez vos déclencheurs dans votre journal ainsi que tous les succès que vous êtes en mesure d’accomplir.

Être en mesure de suivre vos progrès est un excellent moyen de rester motivé et de continuer. Vous serez étonné de vos progrès, ce qui vous aidera à croire que surmonter la timidité est définitivement possible.

Le calendrier pour progresser avec votre timidité, il peut être court ou long — il est différent pour tout le monde. Vous devez juste croire que vous réussirez avec cet objectif si vous vous y tenez.

8. Donnez-vous une récompense pour chaque succès

Si vous venez de prendre l’habitude de devenir plus confiant ; en vous récompensant vous-même pour chaque résultat réussi, vous assurez que l’habitude persiste. Cela apprendra à votre cerveau que tout ce que vous faites de difficile est une bonne chose. Aussi, vous en tirerez plus de satisfaction de savoir que vous avez vaincu une peur.

Revoyez votre film préféré que vous avez vu 100 fois, ou prenez un peu de dessert après le dîner. Quoi que vous trouviez vraiment gratifiant, accordez-vous cette indulgence après avoir réussi, même si elle est petite.

9. Soyez indulgent envers vous-même

Avant tout, La timidité ne se fait pas vaincre du jour au lendemain. Ce qui est important, c’est que vous vous efforciez d’améliorer les choses pour vous, quel que soit votre rythme. Même si cela semble prendre beaucoup de temps, c’est très bien, car au moins vous progressez. Non seulement vous travaillez constamment vers votre objectif ; mais vous êtes également suffisamment conscient de vous-même pour réaliser à quel point vous vous débrouillez, ce qui est un trait important à avoir.

Ne vous critiquez pas si vous trouvez que ce processus est lent. Cela ne fera que retarder votre succès et vous incitera peut-être à arrêter vos efforts. Utilisez ce retard comme motivation pour continuer.

Conclusion

Dans cet article, nous avons discuté de la timidité, de ses effets débilitants, de ses causes possibles et de quelques conseils pour ne plus être timide. Essayez au moins quelques-unes de ces suggestions pendant une semaine et voyez la différence qu’elles font dans votre vie.

J’espère que vous trouverez les conseils fournis ici utiles pour vous aider à devenir aussi une personne plus confiante.

Enfin, nous aimerions connaître votre propre parcours pour surmonter la timidité. N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Devenir plus persuasif

0

Comment devenir plus persuasif

Par Naomi Karten

Quand on demande aux membres du public : qui d’entre eux voudrait devenir plus persuasif? Les mains se lèvent. Pourtant, beaucoup de gens abordent la persuasion d’une manière qui mine leurs chances de succès ; dans le processus, ils ne parviennent qu’à être peu convaincants. 

Je me souviens, par exemple, de la chef de projet dont la nervosité a conduit les clients à ignorer même ses idées les plus astucieuses. Et le développeur qui a ignoré les besoins de tout le monde, mais qui voulait qu’ils se rassemblent autour des siens. Et le directeur informatique, qui était accro et travaillait sans relâche, que les gens ont fini par emprunter des routes détournées pour l’éviter. 

Ne vous y trompez pas : le point de départ pour devenir plus persuasif est de renforcer la confiance et la crédibilité afin que, lorsque vous cherchez à persuader, les gens soient prêts à vous écouter. Vous pouvez ensuite tirer parti des suggestions suivantes pour bien préparer et présenter votre cas. 

Choisissez judicieusement vos cas pour devenir plus persuasif


Si vous essayez à plusieurs reprises d’obtenir l’adhésion à des choses extrêmement improbables, manifestement irréalistes ou techniquement impossibles, vous risquez de créer une réaction de loup-garou chez ceux que vous essayez de persuader. Une fois que cela se produit, ils ne vous prendront pas au sérieux lorsque vous aurez une question légitime à présenter. 

Pourtant, parfois cela vaut le coup. Un chef de projet, Cliff, a rassemblé son courage pour demander à son patron un congé de trois mois pour poursuivre certains objectifs personnels. Cliff était si sûr que la réponse serait « Êtes-vous fou ? » qu’il n’a presque pas entendu son patron dire : « OK, trouvons un moyen d’y arriver. »

Soyez précis pour devenir plus persuasif


L’une des techniques pour devenir plus persuasif est que si vous en voulez plus (de quoi que ce soit), soyez précis. Deux testeurs supplémentaires ou douze ? Cinq nouveaux ordinateurs portables ou quinze ? Une semaine ou deux mois supplémentaires ? Expliquez pourquoi. La plupart des gens veulent savoir le « pourquoi » derrière le « quoi ».

Pour soutenir votre proposition, collectez autant de données pertinentes que possible pour essayer d’être plus persuasif. Cela montrera que vous avez réfléchi sérieusement à la question et que vous n’agissez pas uniquement sur un coup de tête. Le fait que vous ayez fait vos devoirs vous donne un avantage distinct sur ceux qui demandent, plaident ou gémissent dans l’espoir d’être convaincants. 

Faites quelque chose pour les autres avant de leur demander d’en faire pour vous !


Selon le principe de réciprocité et dans l’objectif de devenir plus persuasif notez que les gens se sentent obligés de redonner quand une faveur ; même une faveur non demandée, a été rendue pour eux. Dans mon livre préféré sur la persuasion, Influence, l’auteur Robert Cialdini souligne que même les gens que nous n’aimons pas ont de meilleures chances de nous faire faire ce qu’ils veulent simplement en nous faisant une petite faveur au préalable. Selon Cialdini, le résultat est souvent une réponse positive à une demande « qui, à l’exception d’un sentiment existant d’endettement, aurait sûrement été refusée ».

Ce principe a des implications effrayantes lorsqu’il est appliqué à des fins néfastes. Mais quoi de mieux que d’apporter une véritable valeur aux autres en tant que pratique cohérente ? Ensuite, lorsque vous sollicitez leur soutien pour quelque chose qui vous tient à cœur, ils peuvent être plus enclins à acquiescer. 

Concentrez-vous sur les questions pertinentes autour desquelles vous cherchez à convaincre


Comment bénéficieront-ils de votre résultat souhaité ? Quels problèmes pourraient-ils empêcher leur adhésion ? Quelles objections pourraient-ils avoir et comment pouvez-vous contrer ces objections ? 

Réfléchissez également les éléments sur lesquels insistent ces personnes lorsqu’elles cherchent à convaincre. Si, par exemple, ils insistent sur des faits et des chiffres, efforcez-vous de faire de même. S’ils se concentrent sur la façon dont les personnes — ou la productivité, les délais, etc. — seront affectées, orientez vos points clés en conséquence. Plus votre cas correspond à ce qui compte pour ces personnes, meilleures sont vos chances de les persuader. 

Devenez Persuasif d’une manière professionnelle


Si convaincante que soit votre affaire, la pulvérisation et le bégaiement affaibliront son impact. Trop de « hum » et « uhs » n’aidera pas non plus, ni regarder le plafond dans l’espoir d’une inspiration soudaine une fois sur place. 

Si vous présentez votre argumentation sous forme orale, entraînez-vous comme si vous faisiez une présentation (c’est un excellent moyen pour devenir plus persuasif). Si c’est sous forme écrite, essayez de l’articuler de manière cohérente. Un e-mail chargé de fautes de frappe peut convenir pour les communications triviales, mais si vous voulez être persuasif sur des questions importantes, une rédaction soignée et professionnelle aura plus de poids. 

Faites attention à la synchronisation


Les coéquipiers qui ont l’habitude de passer un week-end mouvementé peuvent être trop larmoyants lundi pour se soucier de ce que vous voulez. Votre directeur peut ne pas être sensible à vos idées après avoir fait quelques tours avec un client exigeant et en pleine expansion. Certaines personnes ne peuvent pas se concentrer avant leur première (ou cinquième) tasse de café. Alors, pour devenir plus persuasif ne vous contentez pas de vous rendre dans le bureau ou la cabine de l’autre partie lorsque l’ambiance est tendue et supposez que vous obtiendrez une attention totale (ou même fractionnée). 

Je me souviens d’un type nommé Hank qui était si impatient de présenter sa grande idée à son patron, Chuck, qu’il a affronté à 8 heures du matin. Le premier jour de retour de Chuck de vacances. Non seulement Chuck avait des e-mails débordants dans boîte de réception, mais son propre manager l’avait gracieusement accueilli à nouveau avec une crise. Chuck a-t-il prêté attention à l’idée de Hank ? Certainement pas. 

Ne vous attendez pas à un oui instantané


Il serait peut-être facile de persuader un collègue de changer la date du déjeuner d’aujourd’hui à demain. Mais faire être persuasif pour quelque chose de plus grand, comme l’adoption de méthodes agiles, est peu susceptible d’obtenir un « sûr, pourquoi pas ? » (Ce serait merveilleux !)

Obtenir l’adhésion à quelque chose qui implique un changement majeur et nécessite généralement de la patience et une persévérance silencieuse. Laissez l’idée s’infiltrer. (consultez dans ce sens notre article traitant des différentes techniques de persuasion.) Montrez comment d’autres organisations ou équipes ont en bénéficié (c’est excellent moyen pour devenir plus persuasif). Trouvez des alliés crédibles qui peuvent ajouter du poids à votre cas. Suggérez des moyens de commencer petit et avec un risque minimal. Donnez-leur du temps. Construire votre dossier lentement et régulièrement améliorera vos chances de succès. 

Si la réponse est non, apprenez du rejet


Si vous êtes refusé, acceptez gracieusement la décision. Argumenter et « oui, mais » vous placera simplement comme une nuisance, ce qui rendra encore plus difficile la réussite la prochaine fois (consultez notre résumé des techniques de persuasion pour développer vos compétences en la matière)

Demandez plutôt une explication, puis faites votre propre rétrospective personnelle. Demandez-vous : est-ce que je pense toujours que ma proposition était réaliste et raisonnable ? Ai-je emballé mon idée de manière appropriée ? Que dois-je faire différemment la prochaine fois ? 

Savourez l’inattendu « Allez-y »


À l’époque où j’étais directeur informatique, mon personnel avait besoin d’un matériel coûteux et je souhaitais ardemment que le directeur ait le besoin de le financer. Pour obtenir son feu vert, nous avons préparé une présentation et une démonstration convaincantes. À l’heure fixée, le directeur s’est présenté, a regardé le produit et a dit : « Achetez-le ! » Rien à redire.