Comment surmonter vos peurs ?

Qu’est-ce qui vous fait peur ? Apprendre à surmonter vos peurs liées l’échec peut être difficile pour tout le monde.

Heureusement, toutes les peurs sont apprises. Personne n’est né avec des peurs. Les peurs peuvent donc être désapprises en pratiquant l’autodiscipline à plusieurs reprises à l’égard de la peur jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Aussi, Les craintes les plus courantes que nous éprouvons ; celles qui sabotent souvent tout espoir de réussite, sont liées à la peur de l’échec, à la pauvreté et à la perte d’argent.

Ces craintes amènent les gens à éviter les risques de toute nature et à rejeter l’opportunité lorsqu’elle leur est présentée. Ils ont tellement peur de l’échec qu’ils sont presque paralysés lorsqu’il s’agit de prendre des risques.

Il y a beaucoup d’autres peurs qui interfèrent avec notre bonheur, notamment :

  • Les gens craignent la perte de l’amour.
  • les gens craignent la perte de leur emploi et de leur sécurité financière.
  • Les gens craignent l’embarras ou tomber dans le ridicule.
  • Les gens craignent le rejet et les critiques de toute nature.
  • Les gens craignent la perte du respect ou de l’estime d’autrui.

Ces craintes et bien d’autres aussi nous retiennent tout au long de la vie…

Voici quelques techniques pour vous aider à surmonter vos peurs et à alimenter votre succès :

La peur paralyse l’action

La peur qui paralyse

La réaction la plus courante dans une situation de peur est l’attitude de « je ne peux pas ! »

C’est la peur de l’échec qui nous empêche d’agir. Elle est vécue physiquement, et puis commence généralement au creux de l’estomac.

Quand les gens ont vraiment peur, leur bouche et leur gorge s’assèchent, leur cœur se met à battre la chamade. Parfois, ils respirent peu profondément et leur estomac se contracte.

Ce sont toutes des manifestations physiques d’un schéma inhibiteur d’habitudes négatives, que nous expérimentons tous de temps à autre. (pensez d’une manière plus positive.)

La peur diminue nos facultés cérébrales

Chaque fois qu’une personne est en proie à la peur ; elle se sent comme un cerf pris dans les phares d’une voiture. Cette peur paralyse l’action. Puis, elle arrête souvent le cerveau et amène l’individu à revenir à la réaction de « lutte ou de fuite ».

La peur est une émotion terrible qui mine notre bonheur et peut aussi nous retenir tout au long de notre vie.

Apprenez à mieux vous connaître

Essayez d’en savoir plus sur votre peur ou votre anxiété. Aussi, ayez un journal d’anxiété ou un dossier de pensée pour noter quand cela se produit et ce qui se passe. Vous pouvez essayer de vous fixer de petits objectifs réalisables pour affronter vos peurs. Vous pourriez avoir sur vous une liste de choses qui vous aident à certains moments, quand vous vous sentez effrayé ou anxieux. Cela peut être un moyen efficace de répondre aux croyances sous-jacentes qui sont à l’origine de votre anxiété.

Visualisez-vous comme étant sans peur

En vous visualisant performant avec confiance et compétence dans un domaine où vous avez peur ; l’image visualisée sera finalement acceptée par votre subconscient comme une sorte d’instruction pour votre performance.

Votre image de vous-même, la façon dont vous vous voyez et pensez à vous-même. Elle est donc modifiée en nourrissant votre esprit de ces images mentales positives ; de vous-même performant de la meilleure façon possible.

Entraînez-vous à faire « comme si »

En utilisant la méthode « faire comme si » ; vous marchez, parlez et vous vous comportez exactement comme vous le feriez si vous n’aviez absolument pas peur dans une situation particulière.

Vous vous tenez droit, souriez, vous vous déplacez rapidement et en toute confiance. Puis à tous égards agissez comme si vous aviez déjà le courage que vous désirez.

Thérapies complémentaires

Certaines personnes trouvent que les thérapies ou les exercices complémentaires ; tels que les techniques de relaxation, la méditation, le yoga ou le TAI chi, les aident à gérer leur anxiété.

Utilisez la loi de la réversibilité

La loi de la réversibilité dit que « si vous vous sentez d’une certaine manière, vous agirez d’une manière compatible avec ce sentiment. » et vous pouvez aussi utiliser cela pour surmonter vos peurs.

Mais si vous agissez d’une manière cohérente avec ce sentiment, même si vous ne le ressentez pas, la loi de la réversibilité créera un sentiment cohérent avec vos actions. vous sentez alors que vos capacités s’améliorent ainsi que vos compétences de communication avec les autres.

C’est l’une des plus grandes percées en psychologie du succès. Vous développez le courage que vous désirez en vous disciplinant à plusieurs reprises pour faire la chose que vous craignez jusqu’à ce que cette peur finisse par disparaître — et elle le fera.

Affrontez immédiatement vos peurs

Votre capacité à affronter et à surmonter vos peurs, à gérer et à agir malgré ceux-ci est la clé du bonheur et du succès.

L’un des meilleurs exercices que vous pouvez pratiquer est d’identifier une personne ou une situation dans votre vie dont vous avez peur, puis faites en sorte de gérer immédiatement cette situation qui vous fait tellement peur.

Ne leur permettez pas de vous rendre malheureux une minute de plus. Décidez alors d’affronter la situation ou la personne et mettez la peur derrière vous.

Allez vers la peur

Lorsque vous identifiez une peur et que vous vous disciplinez pour l’affronter. Elle devient plus petite et plus gérable et vous pouvez surmonter cette peur avec plus d’efficacité.

En outre, à mesure que vos craintes diminuent, votre confiance grandit. Bientôt, vos peurs perdent leur contrôle sur vous.

En revanche, lorsque vous vous éloignez d’une situation ou d’une personne provoquant la peur, votre peur grandit de plus en plus.

Bientôt, elle dominera donc votre pensée et vos sentiments, vous préoccupe pendant la journée et vous tient souvent éveillé la nuit.

Surmontez vos peurs en les Traitant directement

La seule façon de gérer une peur est de la combattre de front.

La tendance naturelle de nombreuses personnes est de nier qu’elles ont un problème causé par la peur, quelle que soit sa nature. Ils ont donc peur de l’affronter. À son tour, cette peur devient ensuite une source majeure de stress, de malheur et de maladie psychosomatique.

Soyez prêt à traiter directement la situation ou à faire face à la personne.

Comme l’a aussi dit Shakespeare, « Prenez les armes contre une mer de troubles et, ce faisant, mettez-y fin. »

Lorsque vous vous forcez à faire face à une situation qui vous fait peur dans votre vie, votre estime de soi augmente ainsi que votre fierté personnelle.

Vous atteignez finalement une attitude de vie où vous n’avez peur de rien.

1 réponse

  1. mars 15, 2020

    […] Les émotions (colère, peur, tristesse) et les attitudes (avoir toujours raison, se croire supérieur ou inférieur aux autres) affectent l’objectivité, tout comme les hypothèses stéréotypées que les gens font les uns sur les autres en fonction du contexte culturel sont autant de facteur qu’il faut tenir en compte pour une meilleure communication et persuasion. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *