mars 1, 2020

Les meilleures techniques de communication

Par nemar 3

Comment développer vos compétences de communication ? Si vous demandez à 10 personnes, « Qu’est-ce que la communication ? » Vous obtiendrez 10 réponses différentes. Pour certains, la communication se limite à ce qu’ils peuvent transmettre par écrit, que ce soit par un roman, un courriel ou un message texte. Tandis que pour d’autres, c’est l’information qui peut être transmise par la parole. Pour aider à clarifier ce terme apparemment vague, nous avons rassemblé un guide de techniques de communication efficaces et des stratégies conçues pour vous aider à maximiser l’efficacité de votre capacité à communiquer à tous les niveaux.

Qu’est-ce que la communication ?

Le dictionnaire Merriam-Webster définit la communication comme l’acte ou le processus d’utilisation de mots, de sons, de signes ou de comportements pour exprimer ou échanger des informations ou pour exprimer des idées, pensées, sentiments, etc., à quelqu’un d’autre.

Il s’agit d’une définition très large, mais elle parvient à englober tout ce qui constitue le concept de communication. Chaque fois que vous transmettez des informations à une autre personne, qu’il s’agisse de votre marchand local ou de votre superviseur au travail, vous utilisez la communication. 

Les compétences en communication, par définition, sont des techniques un peu plus raffinées du concept de communication. Vous pouvez approfondir vos compétences en examinant les meilleurs livres sur les techniques et les compétences en communication. Ces compétences consistent en la capacité de transmettre l’information de façon efficace et efficiente. Un bon communicateur aura de bonnes compétences en communication verbale, non verbale et écrite. Qu’est-ce que chacun d’entre eux implique ?

La communication verbale

La communication verbale consiste à fournir vos informations par l’utilisation de la parole. Si vous pouvez donner des instructions claires et faciles à suivre par téléphone, alors vous êtes un bon communicateur verbal.

La communication non verbale 

La communication non verbale comprend l’utilisation du langage corporel et des expressions faciales. Les acteurs sont maîtres de ce style de communication ; parce qu’ils savent dépeindre des émotions ou délivrer des messages entiers simplement par la façon dont ils tiennent leur corps et positionnent leurs expressions faciales.

La communication écrite 

La communication écrite est simplement le transfert de l’information ou de l’instruction en utilisant le mot écrit. Ce type d’échange d’informations est souvent le plus facile, surtout pour les personnes qui sont mal à l’aise avec les rencontres en face à face.

Pour être un chef d’équipe efficace ou propriétaire d’entreprise, vous devez être à l’aise dans les trois formes de communication. La motivation des gens est difficile si en vous tenant debout avec vos bras croisés sur votre poitrine et la tête baissée. Ceux-ci indiquent que vous êtes une personne fermée et que vous n’avez pas confiance en votre capacité de transmettre efficacement l’information nécessaire.

LES TECHNIQUES ET STRATÉGIES DE LA COMMUNICATION LES PLUS EFFICACES

La communication devient de plus en plus difficile à maîtriser, parce que si peu de gens utilisent réellement les trois formes. Actuellement, nous vivons un réel paradoxe. On plus connectés que jamais et en même temps plus détachés que jamais. La forte dépendance aux téléphones intelligents et autres appareils mobiles est la principale raison de cet état de faits.

Ici, nous avons recueilli les 15 meilleures techniques de communication et des stratégies conçues pour vous aider à apprendre à communiquer correctement.

Le Silence dans la communication

Étonnamment, le silence peut être l’une des stratégies les plus efficaces pour la communication, surtout si vous essayez d’inciter quelqu’un à partager plus d’informations avec vous. Au lieu de répondre immédiatement après la déclaration terminée de votre partenaire, restez silencieux, mais attentif. Cela peut en fait peut encourager les gens à donner plus d’information qu’ils ne l’auraient fait autrement. Pratiquez cela en faisant un jumelage et en discutant simplement de l’actualité dans votre vie.

Poser des questions

Peu importe combien d’informations sont facilement bénévoles, vous n’apprendrez jamais tout ce que vous devez savoir sans poser quelques questions. Quel type de questions devriez-vous poser ?

            •          Les questions fermées sont conçues pour obtenir une réponse simple : oui ou non. Cela peut être un bon outil si vous avez besoin de recueillir des informations de base rapidement ou que vous voulez obtenir une réponse sans une longue explication.

            •          Les questions ouvertes vous fourniront une réponse plus large et plus complète. Au lieu de demander « Puis-je vous être utile ? » (Qui est une question fermée parce qu’on peut y répondre par un oui ou un non) demandez plutôt : « Qu’est-ce qui vous amène à notre magasin aujourd’hui ? »

LES COMPÉTENCES DE COMMUNICATION ET L’ÉCOUTE

La communication est effectivement inutile si vous n’écoutez pas et ne comprenez pas les réponses que vous obtenez en ce qui concerne votre message. Écouter n’est pas seulement utiliser vos oreilles pour recueillir des sons. Vous devez comprendre les choses de manière à pouvoir former une réponse cohérente et bien informée. Une classe ou un séminaire sur l’écoute active est l’un des moyens les plus efficaces d’améliorer vos capacités d’écoute, et par procuration, vos compétences en communication aussi.

FEED-BACK/RÉTROACTION

La rétroaction est une partie importante de la communication, tant de votre part que celle de vos destinataires. Vous devriez être en mesure de transmettre vos informations de manière à ce que vos interlocuteurs puissent vous faire part de leurs commentaires ou critiques concernant vos informations. Ils devraient également être en mesure de formuler des questions directes si quelque chose n’est pas clair. Pour vous exercer à donner et à recevoir des commentaires, travaillez en binôme et essayez de transmettre une certaine forme d’information à votre partenaire. Cela pourrait être aussi simple que votre recette préférée de ragoût de bœuf, ou aussi complexe que le remplacement de l’alternateur dans votre voiture. Une fois que vous avez transmis cette information à votre partenaire au mieux de vos capacités, il ou elle devrait offrir des commentaires sur votre technique et la qualité de l’information.

Cet exercice est également un bon moyen d’apprendre à accepter la critique facilement et d’une meilleure façon.

L’OBSERVATION

C’est une bonne tactique si vous avez vraiment de mauvaises compétences en communication verbale ou non verbale. Trouvez un moyen de vous placer dans ou autour d’une grande foule de personnes. Il n’est important que ce soit des gens que vous connaissez, et dans de nombreux cas, il peut être préférable d’utiliser des gens que vous ne connaissez pas. La seule exigence est que ces personnes doivent être des communicateurs qualifiés.

Une fois que vous avez choisi votre groupe, le but de cet exercice est d’observer. Utilisez vos yeux et vos oreilles pour apprendre comment ces personnes douées communiquent. Une fois que vous avez recueilli suffisamment d’informations, vous devriez essayer de mettre en œuvre certaines des tactiques que vous avez apprises par vos observations. (découvrez aussi notre article sur les meilleures techniques de persuasion.)

PARLER COMME UN LIVRE

Les gens ne lisent pas autant qu’auparavant et cela se voit facilement dans les compétences de communication écrite très pauvres. Les jeunes élevés sur des ordinateurs et des appareils mobiles sont souvent les plus affectés par cela. parce qu’ils ont tendance à transmettre leurs pensées par sténographie et ne font généralement pas attention au niveau de langue qu’ils utilisent et de son adéquation avec le contexte. 

Ce n’est pas nécessaire de ne lire que des livres. Procurez-vous un magazine, un journal ou un livre pour les nuls. Ce que vous lisez n’est pas important ; la partie importante est que vous lisez.

Non seulement la lecture vous tient informé, mais elle peut vous aider à vous adapter et à améliorer vos compétences en communication écrite. Vos compétences verbales peuvent également en bénéficier parce que vous aurez des choses nouvelles et passionnantes à discuter avec vos collègues ou amis.

LA GESTION DU STRESS

La communication peut être très stressante, surtout si vos compétences ne sont pas à la hauteur. Les problèmes ne commencent à survenir que lorsque vous ne pouvez pas atténuer ce stress et que cela commence à interférer avec votre capacité à fournir des informations cohérentes.

Si vous pensez que vous êtes trop stressé par une situation, retirez-vous pendant quelques instants. (n’hésitez pas à consulter notre article sur les moyens et méthodes de la gestion du stress.) Il peut s’agir de toute situation qui cause du stress ou de l’anxiété, comme une dispute ou un désaccord avec un patron ou un collègue. Il suffit de s’éloigner un instant et de prendre le temps de se calmer. Une fois que vous l’avez fait, vous serez en mesure d’aborder la situation avec une tête plus calme et des idées plus claires et la communication deviendra infiniment plus facile.

L’EMPATHIE

L’empathie et/ou la conscience émotionnelle sont également essentielles pour un transfert clair d’informations. Vous pouvez facilement reconnaître quand vos propres émotions causent des problèmes avec votre communication. Être empathique vous donne la capacité de discerner quand les émotions des autres sont susceptibles de causer un problème.

L’empathie est avant tout une partie de la conscience émotionnelle qui se manifeste à partir du langage corporel. Vous pouvez souvent discerner l’état émotionnel d’une personne en regardant simplement comment elle se tient. Une personne heureuse marchera avec la tête en l’air et les épaules en arrière. Elle établira un contact visuel et aura tendance à sourire, ou répondra facilement à un sourire offert. Une personne triste, d’autre part, marchera souvent avec leurs épaules penchées et la tête baissée. Elle ne répondra pas souvent à un sourire offert, et si elle le fait, il n’atteindra pas nécessairement les autres.

Apprendre à lire ces indices émotionnels complexes peut aussi faire de vous un communicateur plus efficace.

L’ENTHOUSIASME

Une des façons les plus faciles d’amener quelqu’un à vous répondre d’une manière positive lorsque vous communiquez est d’apparaître enthousiaste en ce qui concerne ce qu’il vous dit. Personne ne voudra vous parler si vous soupirez, roulez les yeux, ou semblez autrement impatient ou ennuyé pendant qu’il essaie de transmettre ses informations.

Cela peut en fait être aussi simple que de maintenir un contact visuel, et de modifier votre langage corporel pour paraître attentif et intéressé. Des réponses positives énergiques peuvent aider à amplifier ce sentiment d’enthousiasme. Par conséquent, votre conférencier sera plus intéressé à vous parler et terminera la conversation avec une perspective positive globale.

SAVOIR CHOISIR SES MOTS

Avant tout, les mots que vous choisissez d’utiliser pour vous décrire ou décrire vos collègues peuvent avoir un effet dramatique sur leur réceptivité globale à vos compétences en communication. Si vous essayez de favoriser un sentiment de solidarité et de coopération ; utilisez des pronoms comme « nous » et « vous » pour désigner le groupe. Cela les aidera à se considérer comme faisant partie d’une équipe ; plutôt que comme un individu. Nous devons trouver un plan pour nous attaquer à ce projet  ; ce qui implique que tout le monde soit égal et puisse contribuer au groupe. N‘hésitez pas à consulter notre article qui propose un résumé des techniques de persuasion.

Alternativement, si vous essayez de vous démarquer ; en tant que leader ou patron, l’utilisation des pronoms comme « je » et « moi » peut aider certainement. “ J’ai besoin de trouver un plan pour entamer ce projet”; implique donc que vous seul avez ce qu’il faut pour arriver à un plan. Ce qui fait que tout le monde dans l’équipe sera appelé à mettre en œuvre ledit plan une fois qu’il a été achevé.

ET LE SENS DE L’HUMOUR

Garder votre sens de l’humour, même lorsque les choses vont mal. C’est en effet, un excellent moyen d’augmenter vos compétences de communication. Tout le monde aime rire, et cela dissipe le stress et libère des endorphines ; ce qui peut aider à améliorer l’humeur globale de la conversation.

Assurez-vous que votre humour est approprié à la situation. L’utilisation du bon sens et de la discrétion en ce qui concerne l’humour est souvent le pari le plus sûr.

GARDER LE SOURIRE

Rien ne met un membre nerveux de l’équipe à l’aise mieux qu’un sourire amical. Par conséquent, un sourire est votre meilleur outil et aussi votre meilleure arme. Un sourire authentique peut souvent inciter une personne par ailleurs calme ou réservée à être plus ouverte et disposée à communiquer. Il est aussi précieux pour mettre les personnes nerveuses ou inquiètes plus à l’aise.

Votre sourire est en fait également une arme de communication efficace. Lorsqu’un sourire authentique peut encourager des sentiments de chaleur et de sécurité ; un sourire fabriqué peut créer de l’appréhension, voire de la peur. Cela peut être efficace si vous vous trouvez face à un client ou un collègue particulièrement désagréable. Ce genre de sourire n’atteindra généralement pas vos yeux, mais ne laisse aucun doute quant à qui est en charge dans la situation actuelle.

L’HONNÊTETÉ

L’honnêteté est souvent l’un des plus grands obstacles à une communication efficace (en apprendre plus sur la persuasion ici), mais il est l’un des plus faciles à surmonter. Une communication efficace repose en grande partie sur la confiance. Vous devez faire confiance à la personne avec qui vous parlez pour fournir les informations correctes d’une manière facile à comprendre. Vous mettez votre confiance absolue en cette personne pour ne pas vous égarer. L’honnêteté est primordiale dans chaque chose que vous faites. Dans ce cas, c’est vraiment la meilleure politique.

Si vous ressentez le besoin de mentir, pour une raison quelconque ; prenez avant toute chose du recul et retirez-vous de la situation momentanément. Déterminez par la suite pourquoi vous ressentez le besoin de mentir à votre collègue ou patron ; et à partir de là, vous devriez alors être en mesure de déterminer facilement la bonne ligne de conduite.

PARLER POUR TOUT LE MONDE

Un bon communicateur parle à un auditorium plein de gens et fait en sorte que chaque membre quitte la salle avec le sentiment que la présentation était faite exclusivement pour lui. C’est le genre de niveau de compétence que vous devez vous efforcer d’atteindre. La première étape pour ce faire est de trouver un séminaire ou une classe enseignée par un communicateur qualifié. Et par la suite, observer la façon dont il travaille avec le public. À partir de là, vous pouvez prendre les choses que vous avez apprises et les mettre en œuvre dans vos propres communications.

Ne jamais cesser d’apprendre

Consultez notre article : “comment devenir plus persuasif”

C’est souvent la plus grande erreur que les gens font en apprenant à communiquer correctement. Ils pensent qu’après être devenu un communicateur efficace, il ne leur reste plus rien à apprendre. Cependant, Albert Einstein l’a bien dit :

Une fois que vous avez arrêté d’apprendre, vous commencez à mourir.

Il y a de nouvelles percées dans les domaines de la communication chaque jour ; car les gens découvrent de nouvelles façons plus efficaces de faire les choses. Toutefois, si vous refusez de continuer à apprendre ; vous allez être dépassé et vous serez incapable de rivaliser avec ceux qui se sont penchés sur les nouvelles techniques.

Il n’y a aucune compétence sur cette Terre qui puisse remplacer la capacité de communiquer efficacement. Toutes ces techniques et stratégies prendront un certain temps à apprendre ; mais une fois que vous les avez maîtrisées, il n’y a rien que vous ne pouvez pas faire.